Le Z'édito

Le Z’édito de bonne année

Published by:

En 2018 soyez qui vous voulez !

Après le temps des agapes de fin d’année, vient celui des bonnes résolutions de janvier, à son tour balayé par le bon vent de février… Alors à quoi bon ?

A quoi bon vous mettre au sport si vous détestez cela, à quoi bon vous astreindre à un régime si votre plus grand plaisir est de vous délecter de mets délicieux, à quoi bon vous laissez culpabiliser par les diktats de la mode ?

Aimez vous comme vous êtes, car c’est ce qui vous va le mieux. Vive la liberté, la diversité et la singularité. En 2018 soyez qui vous voulez. C’est comme ça que je vous aime !

Mes Z'histoires Portraits

Jolie Minette

Published by:

En cette période de fêtes, j’aimerais vous raconter une jolie histoire, celle d’une petite chatte tricolore nommée Minette.

Un beau jour d’automne, sous un enchevêtrement de poutres laissées là après la construction de sa maison, Elisabeth, alertée par des petits miaulements aigüs, découvre une chatte tricolore et ses deux chatons roux.

La pauvre chatte est très maigre et en piteux état et les petits rouquins crient famine ! Elisabeth récupère aussitôt les deux chatons et les confie à une association pour les faire adopter. Puis, tout naturellement, elle prend sous son aile la jeune minette d’environ un an et demi et décide de l’appeler : Minette !

Heureuse d’avoir enfin trouvé un foyer, Minette se révèle vite un amour de chat. Jamais avare de caresses et de ronrons, elle est très bavarde et possède tout un répertoire de miaulements en fonction de ce qu’elle veut exprimer.

Elle reste cependant méfiante avec les gens qu’elle ne connaît pas. Très exclusive et territoriale, elle défend sa maison et chasse tous les autres chats qui s’en approchent.

L’hiver elle dort beaucoup sur le lit et reste au bien chaud. Tandis que l’été elle retrouve des habitudes vagabondes et ne se manifeste que pour manger. Le meilleur moyen de la voir apparaître étant d’allumer le barbecue. Et de laisser subrepticement tomber un petit morceau de viande… Sacrée Minette !

Et vous savez quoi ? Cela fait 7 ans que ça dure, et cette belle histoire d’amour entre Minette et Elisabeth n’est pas prête de s’arrêter. Souhaitons leur à toutes deux une longue vie de complicité et de douceur.

Enregistrer

Enregistrer

Mes Z'infos Zoom sur

Il faut sauver le rhinocéros blanc !

Published by:

le rhinocéros blanc

La sonnette d’alarme est tirée depuis longtemps et les efforts des associations retardent l’échéance mais cet animal unique est menacé d’extinction.

Le rhinocéros blanc fait partie des rhinocerotidae. Contrairement à ce que son nom laisse penser, notre animal est gris. Son nom vient d’une erreur de compréhension par les colons britanniques du terme widjie, donné par les Néerlandais et qui signifie large, en référence à la lèvre droite du rhino blanc différente de celle en bec de son cousin le rhinocéros noir.

Ses oreilles sont également plus grandes et pointues. Son museau est large et raccourci, avec une bosse sur le cou.

Sa corne antérieure est la plus longue de tous les rhinocéros et atteint en moyenne 90 cm. La deuxième est plus courte.

Le rhino blanc peut mesurer jusqu’à 4 m de long, sans compter sa queue et peser jusqu’à 3000kg. Il mesure en moyenne 1.80m au garrot.

D’une musculature impressionnante, il peut charger à 50 km/h et se montrer très agile.

Un herbivore tranquille

Le rhinocéros blanc se nourrit d’herbe, s’aidant de sa corne pour déblayer le terrain. Il possède un odorat très développé mais porterait bien des lunettes tant sa vue est hésitante à 20 m !

Sa durée de vie est d’environ une cinquantaine d’années. Les femelles s’accouplent dès l’âge de 5 ans et peuvent avoir un petit tous les 5/6 ans. Les mâles, eux, doivent prouver leur valeur contre les anciens et s’accouplent en général plus tardivement, vers 10 ans.

La gestation dure 16 mois et le bébé rhinocéros pèse une petite quarantaine de kilos à la naissance. Il tète sa mère pendant environ 1 an bien qu’il commence à brouter vers l’âge de 2 mois.

Les jeunes se font chasser des mères lorsqu’elles attendent un nouveau petit et ils vivent en groupes. Par la suite, on croise des mâles adultes plutôt solitaires, ou des femelles accompagnées de leurs petits.

Ils dorment en général pendant la journée et s’activent au coucher du soleil.

Un animal menacé

On distingue deux sous-espèces chez le rhinocéros blanc, toutes deux vivant dans la savane africaine.

Le rhino blanc du sud-est encore présent dans de nombreuses réserves, bien que le nombre d’individus diminue dangereusement. On en compterait environ 15000 à l’état naturel, et 740 en captivité, où ils se reproduisent.

Le rhino blanc du nord est proche de l’extinction. On en dénombre hélas plus que 3, Sudan, sa femelle Nijain et leur fille Fatu, qui vivent dans une réserve kenyane. Une campagne sur internet essaie de sensibiliser les pays sur le danger de disparition de cette sous-espèce, danger qui s’étend d’ailleurs aux deux…

Le rhinocéros blanc est moins agressif que le noir. Il se laisse plus facilement approcher ce qui en fait un gibier plus facile pour les chasseurs et ceci explique sa diminution.

C’est une fois encore le commerce de l’ivoire et la convoitise de l’homme pour leur corne qui causent la perte d’une espèce de plus sur notre planète. Et les mots

manquent pour évoquer ce massacre en mars 2017, dans un parc zoologique, aux portes de Paris, d’un jeune rhinocéros blanc, tué par balles et dépouillé de sa corne…

Dr Céline Lacourt

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires

Fashion victime

Published by:

Oui les licornes existent !

Amy aime la mode, la couleur rose et son petit chien, un shih tzu nommé Gizmo. Elle n’hésite pas à dépenser tout son salaire pour assouvir sa passion : faire de Gizmo une icône de la mode !

Amy et son inséparable Gizmo :

Amy et Gizmo devant leur jolie petite maison de Doncaster dans le Yorkshire :

Rien n’est trop beau pour le petit Gizmo :

En route pour une séance shopping, dans la fiat 500, rose bien entendu…

Un petit tour chez le toiletteur :

Une jolie coupe fait parti des indispensables !

Gizmo possède une garde robe à faire pâlir plus d’une star !

Gizmo peut même se transformer en licorne…

« Et ne riez pas, semble t’il dire, sinon je me fâche ! »

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires

Copain comme cochon

Published by:

Luna et Cloud

Bonjour, moi c’est Luna le petit cochon nain, et lui c’est Cloud le golden retriever

Depuis que nos routes se sont croisées, nous sommes inséparables

Nous partageons les mêmes jouets

Nous prenons nos repas ensemble

Difficile de dire lequel de nous deux mange le plus salement…

Souvent un bon bain s’impose, ça tombe bien, on adore l’eau tous les deux

Pour Halloween, on a même été quémander des bonbons en duo

Je crois bien que nous nous aimons, tout simplement…

 

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires Mes Z'infos

Le lac des cygnes, version caniche

Published by:

Après Black Swan, voici Black Poodle !

Tout est possible, avec de la passion et de la patience. Même de rejouer le lac des cygnes avec dans le rôle principale : un caniche royal !

Voici ce que nous prouve cette jeune ballerine russe avec son compagnon à quatre pattes.

Des images étonnantes témoignages d’une complicité sans faille entre le chien et sa jeune maîtresse.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires Mes Z'infos

entre chat et lapin

Gallery Published by:

Duos de charme

Dans l’astrologie asiatique, le même signe est représenté par un lapin en Chine et par un chat au Vietnam. Est-ce à dire que ces deux mammifères, l’un herbivore, l’autre carnivore, ont plus de points communs qu’il n’y parait ?

A la vue de ces magnifiques portraits en duo, on est porté à le croire. Bravo à l’agence warrenphotographic de nous offrir de si belles images, qui nous plongent dans des abimes de douceur…

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Kung Fu Chachat !

Published by:

 

On connaissait Kung Fu Panda, voici maintenant Kung Fu Chachat !

Pour quiconque partage sa vie avec un matou, ces clichés de positions dignes de Tigre et Dragon ne seront pas une surprise. Nos petits félins nous ont habitué à toute sorte de pitrerie et d’acrobatie variées.

Le talent du photographe Hisakata Hiroyuki, a été d’immortaliser, sans aucun trucage, les attitudes les plus martiales de nos tigres miniatures. Je pense même que parmi eux se cache le Bruce Lee félin. Miaouuuu !!!

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Associations Mes Z'infos

La ferme de doudou

Published by:

Histoire du sanctuaire

L’association « La ferme de doudou » n’est pas une ferme comme les autres. C’est un sanctuaire pour les nouveaux animaux de compagnie que l’on nomme « NAC ».

Unique dans l’Hérault elle a vu le jour en Janvier 2014. Sa présidente Andrée a mis à sa disposition son habitation personnelle et son temps au profit de ces animaux oubliés du grand public.

Un oasis de transition pour leur réconfort, le temps de leur trouver une famille pour la vie.

Des animaux méconnus

La plupart de ces animaux sont encore très mal connus du grand public et certaines personnes, mal renseignées sont parfois surprises ou déçues de leur comportement par manque de connaissance et d’information. Beaucoup trop de gens achètent ces animaux sans connaître leur mode de vie, leur alimentation, leurs besoins, et leur mauvais maintient en captivité en ont fait des animaux malheureux, parfois agressifs, générant également de graves problèmes sanitaires de malnutrition ou de manquement à des soins élémentaires.

Le but

Le but de l’association est donc de recueillir, dans la mesure des places disponibles, ces animaux abandonnés trop souvent oubliés. Puis de les faire adopter si cela est possible.

Le fonctionnement

L’arrivée au sanctuaire se fait en plusieurs étapes : observation, installation, socialisation puis placement des animaux en semi liberté selon leurs affinités, leur sexe, leurs besoins, en attendant de leur trouver un foyer chaleureux et responsable définitif.

Tous les animaux sont suivis au cours de leur séjour si cela se révèle nécessaire, par des soins vétérinaires.

Seuls les cochons d’indes, lapins, furets et autres rongeurs sont proposés à l’adoption. Les animaux de basses cour à plume ne sont pas adoptables, ils passent une vie paisible dans un oasis de liberté.

Pour ceux qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas adopter, il existe la possibilité de parrainer un animal. Les parrainages, ainsi que les dons, permettent à l’association d’exister et de prendre soins de leurs petits protégés.

En savoir plus

Pour plus de renseignements, ainsi que pour voir les animaux à l’adoption, je vous invite à visiter leur site internet : www.lafermededoudou.com ainsi que leur page facebook : www.facebook.com/lafermededoudou

Quelques-uns des « doudou » à adopter

Orphelia

Bibou

Carotte

Iskandar

Ciel

Titoo

Chipie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mes Z'infos Zoom sur

Zoom sur la pipistrelle

Published by:

Une petite chauve-souris

Admirées ou craintes, les chauves-souris dépendent de l’état écologique d’une région, étant directement impactées par toute dégradation de ce dernier.

La pipistrelle mesure à peine quelques centimètres, queue comprise !
Cet animal au nom chantant porte un pelage brun-roux sur le dos, un peu plus gris sous le ventre. Son museau, ses courtes oreilles et ses petites ailes sont noires. Ses pattes et sa queue ne portent pas de poils.
Elle vit le plus souvent à proximité des habitations humaines, dans les villages et les grandes villes mais on peut également la retrouver dans les parcs et les forêts jusqu’à 2000m d’altitude. La pipistrelle reste au repos le jour et s’élance pour chasser la nuit tombée. Elle peut ingurgiter jusqu’à 600 moustiques en une nuit !

Avec des mains pour s’envoler et des oreilles GPS

Comme toute chauve-souris, la pipistrelle appartient à l’ordre des chiroptères. Les ailes des chauves-souris sont en fait composées d’une main, avec de longues phalanges reliées entre elles par une membrane appelée le patagium.
Cette aile permet à la chauve-souris à la fois de planer et de réguler sa température. En effet, en vol, la température de la chauve-souris augmente mais lorsqu’elle fait circuler le sang dans ses ailes, l’air frais refroidit ce dernier et la température de notre animal peut redescendre.
La chauve-souris peut voler à 50 km/heure et elle est très agile. En effet, elle émet des ultrasons qui se réfléchissent sur les obstacles et s’en trouvent modifiés. C’est grâce à leur analyse que la chauve-souris se repère, et piste les insectes dont elle va se nourrir.

Des mammifères

Longtemps considérées comme des oiseaux, les chauves-souris sont pourtant des mammifères.

La pipistrelle vit en moyenne 17 ans et atteint sa maturité sexuelle dès la première année. Les parades sexuelles ont lieu en septembre et les mises bas au début de l’été, les femelles se regroupant dès le printemps en colonie.
Nés sans poil, les petits ouvrent les yeux vers le 4e jour et tentent leur premier vol à un mois. Une enfance accélérée donc pour ces jeunes qui quittent leurs mères à la fin de l’été.
En hiver, la pipistrelle entre en hibernation de mi-novembre à mars, se réfugiant dans des arbres creux ou des failles de pierre.

La pipistrelle est la plus petite des 34 espèces de chauve-souris recensées en Europe et la plus courante sur notre territoire. Très sensibles aux pressions liées à l’activité humaine, les populations de chauve-souris ont fortement décliné ces dernières années et toutes les espèces sont désormais protégées en France.

Dr Céline Lacourt