Z le Chien et ses amis » Blog Archives

Tag Archives: chien

Education Mes Z'infos

Le Clicker Training

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Les origines

Originaire des Etats-Unis où il était utilisé depuis les années 40 pour le dressage des animaux sauvages, le clicker training conquiert de plus en plus d’adeptes parmi les éducateurs canins et les propriétaires de chiens.

Le principe

En quoi cela consiste t’il ? Il s’agit d’une méthode positive basée sur le renforcement de comportements par le conditionnement et la récompense.

En pratique, grâce à un petit boitier en plastique muni d’une languette métallique, on émet un clic, ce clic étant aussitôt suivi d’une récompense (friandise ou caresse, selon les gouts du chien)

Dans un premier temps le chien assimile que clic = récompense. Lorsque ceci est acquis, on associe le clic a un comportement que l’on souhaite. Le chien comprendra très vite que tel type de comportement déclenche le clic et le proposera de lui-même.

En savoir plus

Afin d’approfondir le sujet je vous conseille de visiter le site de Catherine Collignon , pionnière en France de la méthode clicker training. Animalin : www.animalin.net

Mes Z'infos Zoom sur

Le Carlin

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Une bouille d’amour

Une histoire d’aristocratie et de voyage, une petite bouille d’amour dont l’histoire commence il y a bien longtemps.

En Europe, le nom de carlin vient probablement du comédien Carlo Antonio au XVIIIe siècle. Celui-ci portait en effet un masque noir rappelant la robe du petit chien. Aux États-Unis, on l’appelle pug, « poing », en raison de sa forme carrée. En Russie et en Allemagne, il est mops « fâché ».

Ses origines

Il est généralement admis que le carlin est né en Chine, au cours de la dynastie Chiang, c’est-à-dire il y a plusieurs milliers d’années. En comparant notre petite star aux nombreux dessins et gravures représentant trois types de petits chiens : le chien lion, le pékinois et le lo-sze, plusieurs hypothèses existent : ils pourraient avoir été croisés avec le dogue allemand ou le mastiff.

C’est via la Hollande que le carlin arrive en Europe au XVIIe siècle, par des échanges de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Il est très apprécié à la cour et porte alors le nom de mâtin hollandais. Sa popularité s’étend de cour en cour, auprès de la marquise de Pompadour en France ou encore de Marie Antoinette et plus récemment aux côtés de la duchesse de Windsor. Avec l’arrivée de nouveaux chiens de petite taille, la place de notre petit carlin diminuera et l’espèce sera même menacée un temps d’extinction avant de reprendre son essor… et de finir sous les projecteurs ! Ainsi, le film Men in Black met en scène Franck et Kingsman, plus récemment, JB, un petit chiot carlin.


Son apparence physique

C’est un petit molosse. Il pèse entre 6 et 10 kg pour environ 30 cm au garrot. C’est un chien massif et dense. De petite taille, il est très musclé, avec une large poitrine. Sa silhouette s’inscrit dans un carré (d’où son nom américain). Sa face est large et ronde, très ridée sur le front (Mops). Le museau est court et aplati, avec de grands yeux ronds et globuleux et de petites oreilles repliées. La puissance dégagée par sa silhouette est adoucie par sa bouille exprimant affection et malice. La queue du carlin est haute et enroulée sur elle-même, formant parfois une double boucle. Court et lisse, le pelage ne demande pas de soin particulier. Le poil est luisant et doux. La robe peut prendre plusieurs teintes du blanc au noir en passant par le fauve. Les marques sont nettes et les plus noires possible, au niveau des oreilles et du masque du museau, ainsi que sur la raie du dos.


Santé et caractère

C’est avant tout un chien rustique. Cependant, comme beaucoup de chiens au museau aplati, il ronfle lorsqu’il respire. C’est également un animal qui ne supporte pas bien les fortes chaleurs. Les plis présents sur sa tête peuvent enfin être à l’origine de problèmes dermatologiques. L’espérance de vie de cette race est d’une dizaine d’années.

Le carlin est un chien doux et attachant. Il a un caractère joyeux et vif, très adapté aux jeunes enfants. Il aime la compagnie et peut se montrer un brin têtu.

Dr Céline Lacourt

Mes Z'infos Santé

Vasectomie ou castration ?

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Petit retour sur les méthodes de stérilisation possibles et leurs intérêts.

Après la castration chirurgicale, certains propriétaires sont surpris de retrouver leur chien « diminué ». Incompréhension de vocabulaire ? Divergences des attentes ? Curieusement, et sans doute parce que cela se voit « extérieurement », l’intervention du mâle est jugée plus « traumatisante » par les propriétaires.


Exérèse des gonades

La stérilisation est recommandée pour les femelles pour des raisons médicales (prévention des tumeurs sur les mamelles, prévention des infections utérines…). Elle permet également de supprimer les chaleurs de l’animal et le risque de gestation. Le vétérinaire retire chirurgicalement les ovaires, avec parfois l’utérus. La castration du mâle consiste à retirer les testicules après avoir fait une incision le long du fourreau. Quelque temps après l’intervention, la peau des bourses se rétracte progressivement et celles-ci deviennent quasiment absentes. L’exérèse des gonades (ovaires ou testicules) s’accompagne de la fin des sécrétions hormonales associées et donc permet la stérilisation.


Interruption du trajet des spermatozoïdes

La vasectomie consiste à ligaturer le canal permettant le trajet des spermatozoïdes vers le pénis. Ils sont toujours fabriqués par les testicules, mais l’éjaculation des gamètes n’est plus possible. L’animal est donc stérile. Cependant, il conserve ses testicules, ainsi que les hormones sécrétées par ceux-ci. La vasectomie ne présente pas plus de difficultés chirurgicales que la castration, ni plus de risques.


Un choix qui dépend de l’effet recherché

Si la volonté du propriétaire, par exemple un multi-possesseur ayant un mâle et plusieurs femelles, est d’éviter les gestations de ses femelles, sans opérer ces dernières, alors la vasectomie peut présenter un intérêt. Il existe des cas où la castration est décidée pour des raisons médicales également : tumeur de la prostate, certaines tumeurs péri-anales… Dans ces cas, on recherche la fin de l’imprégnation hormonale qui favorise l’apparition de ces maladies.

La plupart du temps cependant, ce sont des raisons comportementales qui incitent à prendre la décision : chien fugueur, hyper-excité sexuellement, agressif envers les autres mâles entiers… Dans ce contexte également, on cherchera à supprimer l’influence hormonale sur ces traits de comportement. La suppression des hormones ne sera possible qu’en retirant les testicules et c’est donc bien une castration qui sera conseillée. La pose de prothèses est une possibilité pour les propriétaires désireux de conserver la présence des bourses.

Deux techniques chirurgicales sont donc réalisables pour stériliser le chien mâle en fonction de l’objectif recherché. Rappelons qu’il est également possible de poser un implant sous la peau du chien, pour une action de 6 à 12 mois, qui bloque la sécrétion des hormones mâles sans passer par la case chirurgie.

Dr Céline Lacourt

Mes Z'infos Pratique Santé

Ni nonos, ni susucre !

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

15 aliments dangereux pour votre chien

Depuis sa domestication par l’homme, le chien n’est plus un carnivore strict. Il a apprit a digérer d’autres types d’aliments, devenant ainsi un carnivore à tendance omnivore.

C’est ainsi qu’il peut manger occasionnellement quelques restes de table ou des petits suppléments à sa ration quotidienne.

Mais attention, d’une part votre chien n’est pas une poubelle et d’autre part certains aliments, bons pour nous, ne le sont pas pour lui. Quelques uns sont même très dangereux.

Voici donc un petit mémo des 15 aliments à éviter absolument.

Education Mes Z'infos

L’éducation positive

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Le concept

L’éducation positive est un concept de vie, une philosophie de la relation avec son chien, basée sur le respect et la non-violence. En aucun cas, le chien ne doit avoir peur de son maître, ni se sentir trompé.

La méthode

Pour cela on utilise le renforcement positif : méthode qui consiste à récompenser tous les bons comportements que réalise le chien, afin de l’inciter à les reproduire à nouveau. On peut récompenser son chien avec une friandise, une caresse, un jouet, etc…

happydog2

Les conséquences

Les relations entre le chien et son maître sont fondamentalement changées par rapport aux méthodes traditionnelles :
-le maître ne se pose plus en dominant, mais en guide, qui stimule la motivation et la créativité du chien, et qui canalise ses instincts, favorisant ainsi son insertion dans la famille et le monde civilisé.
– le chien réalise que son maître, s’il assume parfaitement cette position, est le leader de la relation, non parce qu’il faut le craindre mais parce qu’il sécurise et permet de s’épanouir.
Ces techniques de renforcements positifs sont également très efficaces pour rééduquer un chien adulte. Le chien va vite comprendre qu’il a plus intérêt à proposer des bons comportements, qu’à chercher par tous les moyen des actions négatives. Même les chiens seniors peuvent être éduqués en méthode positive : il n’est jamais trop tard pour leur apprendre de nouveaux exercices.

dog-clicker-training

Les liens

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites de :
Joseph Ortega, inventeur de la méthode naturelle et de l’école du chiot : www.ecole-de-chiot.fr
Catherine Collignon, pionnière du clicker training : www.animalin.net

Arts et cultures Mes Z'histoires

Les chiens dans la pub

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

°°°

Les plus cabotins

Les chiens sont tous un peu cabot, qui oserait dire le contraire ? De là à les transformer en bête de pub il n’y qu’un pas, allègrement franchi depuis quelques décennies par des publicitaires de tous poils. Jugez en plutôt à travers ce petit florilège de réclames qui ont du chien.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Claire au pays d’Alice

Gallery Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Un voyage photographique en clair obscur

La photographe Alice Van Kempen entretient une complicité particulière avec Claire, sa femelle bull terrier. Elle prétend ne pas réussir à la voir comme un chien et lui trouve des attitudes et des regards proches de l’humain.

Pendant plus de deux ans, Alice et claire ont sillonné des lieux abandonnés à travers toute l’Europe, tels que des hôpitaux, des églises, des prisons, des bases militaires, des maisons délaissées, des avions, des trains etc…

Claire est l’unique personnage mis en scène dans chacun de ces lieux étranges. Le résultat nous transporte dans un autre monde, avec une esthétique très soignée, à mi chemin entre nostalgie et film fantastique.

Alice-van-Kempen-1 Alice-van-Kempen-2 Alice-van-Kempen-3 Alice-van-Kempen-4 Alice-van-Kempen-6 Alice-van-Kempen-7 Alice-van-Kempen-8 Alice-van-Kempen-9 Alice-van-Kempen-10 Alice-van-Kempen-11 Alice-van-Kempen-12 Alice-van-Kempen-13 Alice-van-Kempen-14

Insolite Portraits

Une langue bien pendue

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Chez Z le chien, on aime bien les profils atypiques, à commencer par le mien : celui d’un basset à grandes oreilles avec un cœur gros comme ça et qui parle. Et même qui écrit, la preuve vous êtes en train de me lire.

Alors celui là, on ne pouvait pas le laisser passer. Avec sa langue bien pendue, qu’il ne parvient jamais à faire rentrer dans sa bouche, il a vraiment une tête impayable.

Et en plus il est super sympa. Sa maîtresse, Stephanie Tran, qui l’a adopté alors qu’il était déjà âgé de 8 ans, en est d’ailleurs complètement gaga !

Alors vient donc l’ami, rejoindre notre bande de joyeux lurons. On taillera une petite bavette entre chiens à la langue bien pendue !

Insolite Mes Z'histoires Tendresse

le bonheur sur 3 pattes

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Quelle chance pour cette petite loulou de Poméranie d’être née dans une bonne famille

Car un terrible accident lui fit perdre une partie de sa patte avant droite

Grace aux bons soins de sa maîtresse, elle cicatrisa bien vite

Et sa maîtresse eu même l’idée de lui faire faire une prothèse adaptée

Grace à cela, cette adorable louloute  peut  courir et sauter comme n’importe quel petit chien

Regardez comme elle est heureuse et fière de poser pour sa maîtresse adorée

Une vraie petite princesse, malgré son handicap

Comme quoi, avec beaucoup d’amour, tout est possible