Z le Chien et ses amis » Blog Archives

Tag Archives: chat

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Dans les yeux de Mr Dobbs

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Bonjour, je m’appelle Dobby, plus connu sous le nom de Mr Dobbs, le roi du selfie !

Car oui, c’est bien moi qui prend les photos

C’est parfois un peu acrobatique

Il faut savoir serrer les dents

Et aussi savoir tirer les ficelles

Parfois ça rate un peu

 

D’autres fois c’est l’apothéose

En toute humilité bien sûr

Certains trouvent que j’ai une drôle de tête

Mais ce n’est pas ça qui m’arrête

Pour tout dire : je suis fan de moi !

Parce que je suis trop mignon !

Et ce n’est pas ma maîtresse qui dira le contraire

Photos : Mr Dobbs

Mes Z'infos Santé

Le Coryza

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Pourquoi un chat vacciné attrape-t-il le coryza ?

Le coryza est une atteinte de l’appareil respiratoire supérieur qui regroupe des symptômes variés et qui est très fréquent chez les chats qui vivent en communauté.

La rhinotrachéite virale, autre nom du coryza, se manifeste par divers symptômes de l’appareil respiratoire supérieur : éternuements et jetage, conjonctivite parfois purulente, ulcération des muqueuses buccales.

Un syndrome aux multiples agents pathogènes

Le plus fréquent est l’herpes virus félin de type 1. Mais il existe aussi le calicivirus, le reovirus, la bactérie chlamydophila felis, la bordetella, les pasteurelles, et les mycoplasmes. Bref, une armée d’agents pathogènes ayant une même cible mais des modes d’action et des symptômes différents.

La vaccination…

La dénomination courante de vaccin coryza prête à confusion et elle est erronée. En effet, les vaccins disponibles aujourd’hui en médecine vétérinaire concernent l’herpes virus, le calicivirus et parfois, la chlamydia. Un animal correctement vacciné ne sera donc pas protégé contre tous les agents pathogènes potentiellement responsables d’une rhinite.

mais qui n’empêche pas l’infection…

La protection vaccinale n’empêche pas l’animal d’être malade. En effet, selon les vaccins, et c’est le cas pour nos vaccins calicivirus, la vaccination permet de diminuer la gravité des symptômes comme c’est le cas chez les humains pour la vaccination contre la grippe. Elle permet également de limiter l’excrétion de l’agent pathogène dans les sécrétions (larmes ou jetage) comme pour la vaccination herpes virus.

Une protection parfois insuffisante

Imaginez un chat plongé dans un bouillon de culture, il y a un moment où la pression infectieuse devient tellement forte que la protection induite pas le vaccin n’est plus suffisante. Ainsi, les chats qui vivent en refuge ont beau être vaccinés, ils sont, bien plus que nos minous d’appartement sujets aux rhinites à répétition.

Une réponse vaccinale individuelle

D’un individu à l’autre, l’intensité et la durée de la réponse vaccinale sont variables. Pour suivre cette protection, on peut doser les anticorps présents dans l’organisme. C’est le cas chez l’homme par exemple avant de refaire une vaccination contre la fièvre jaune. Les chats ont également un patrimoine génétique qui leur est propre et certains seront mieux protégés que d’autres avec un protocole de vaccination identique.La vaccination n’est donc pas toujours synonyme d’une protection de 100 % mais elle reste un excellent moyen de diminuer la gravité des maladies.

Dr Céline Lacourt

Insolite Mes Z'histoires Portraits Tendresse

Nala, le chat nomade

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

C’est la belle vie pour ce jeune chat de gouttière depuis qu’il a croisé la route de Dean. Une vie d’aventure et de partage, de liberté et de tendresse.

Un jour, Dean Nicholson, un écossais d’une trentaine d’année, a décidé de quitter son job de soudeur et de découvrir le monde à vélo. Il a commencé par relier Dunbar à Newcastle où il a pris un ferry pour Amsterdam.
Puis il a pédalé à travers la Belgique, la France, la Suisse, l’Italie, pris un ferry pour la Croatie et continué jusqu’en Bosnie.
C’est là qu’il a trouvé un petit chat abandonné qu’il a adopté et appelé Nala.

Dean a alors customisé son vélo pour pouvoir emmener son petit protégé dans ses aventures. Depuis Nala a déjà parcouru l’Albanie et la Grèce avec son nouveau papa. Il a même son propre passeport. Longue et heureuse route à ce joli tandem !

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Bien chat-pottés

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Kawaii !

Au Japon, les amoureux des chats sont légion. Mais le pays du soleil levant est également connu pour être la patrie du « kawaii », qui signifie « mignon ».

Narttiya Buhm Tanabe, une jeune Tokyoïte éprise de chat, de chapeaux et de kawaii donc, a décidé d’allier ses trois passions en développant une ligne de couvre-chats en crochet, du plus bel effet.

Ce sont ses deux chats, Momotary et Megumi, qui jouent les mannequins. Les chapeaux sont vendus en ligne à d’autres amoureux des chats-pottés du monde entier. Trop mignon !

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Masques trompe l’œil

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Chat alors !

C’est bien connu, les japonais sont perfectionnistes. Et Masatushi Asaumi ne déroge pas à la règle. C’est donc logiquement qu’elle a décidé de réaliser les reproductions les plus parfaites possibles de ses amis à quatre pattes pour en faire des masques réalistes.

En l’occurrence, le modèle c’est moi : un superbe chat de bengale aux yeux verts. Le travail à réaliser pour parvenir à reproduire une telle perfection n’est pas aisé.
Vous pouvez voir en image le processus pas à pas. Mais le résultat en vaut la peine. Grace à tous ces efforts, ma maîtresse peut enfin me parler face à face, d’égal à égal.

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Monsieur Chat

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Quand les chats font le mur

La nuit tous les chats sont gris. Enfin, tous sauf un, un énorme chat orange au large sourire: Monsieur Chat.

Depuis 1997, l’artiste franco-suisse Thoma Vuille peint cet étrange M.Chat sur les murs et sur les toits, de Paris à Blois, de Macao à New York, de Hong Kong à l’île de Ré.

Monsieur chat est partout, et avec lui c’est un peu de poésie qui s’affiche sur les murs. Et lorsque le jour s’éteint sur la ville, ce sont des milliers de sourires énigmatiques qui veillent sur nous.

Vous pouvez suivre son actualité sur son site www.monsieurchat.fr

m-chat2 m-chat3 m-chat4 m-chat5 m-chat6m-chat8 m-chat7

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires

Grumpy Cat

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

°°°

Le chat star d’internet

C’est en 2012 que l’on voit débouler sur la toile, un drôle de chat qui va rapidement devenir une star.
Enfin, lorsqu’on dit « drôle », c’est plutôt dans le sens de « bizarre », car on ne peut pas dire que ce chat soit un bout-en-train. Sa particularité est même de faire tout le temps la gueule. D’où le surnom de Grumpy Cat qui signifie Chat Grincheux.
Que voulez vous, il est né avec cette bouille là. Et qui l’en plaindrait, car cela le rend irrésistible.
Grumpy Cat possède son site internet, sa page facebook (
https://www.grumpycats.com/ )suivie par 8 millions et demi de personnes, son compte instagram, sa chaine youtube et même toute une gamme de produits dérivés. Une star on vous dit !

Arts et cultures Mes Z'histoires

Les chats dans la pub

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

°°°

Entre coup de pub et coup de griffe

Après les chiens, rois des cabots, voici le tour des chats de jouer les bêtes de pub.

Souvent choisis pour leur coté mystérieux et noctambule, ils illustrent des boissons alcoolisées, des cigarettes ou des cabarets.

Leur sens inné de la propreté est également à l’origine de leur place dans l’univers des savons.

Enfin, leur gourmandise et leur friponnerie leur a valu de figurer sur des boites de fromages.

Un portrait finalement assez juste de nos petits félins adorés.

Arts et cultures Insolite Portraits Tendresse

Chat d’amour

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Cette jeune femme japonaise adore son chat. Jusque là rien de bien original…

Mais regardez comme son chat le lui rend bien : il a un cœur dessiné sur sa fourrure !

Cette particularité est tellement craquante, que sa maîtresse lui a confectionné une peluche identique

Et comme si cela ne suffisait pas, elle en a ajouté une plus petite

Telles des poupées russes, ils trônent sur l’arbre à chat. Adorable non ?

Mes Z'infos Zoom sur

Mon tonkiki, mon tonkinois !

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Le chat tonkinois

Issu du croisement entre le siamois et le burmese, le chat tonkinois se présente comme une race à part entière qui réunit harmonieusement les qualités de ses 2 ancêtres.

Avant d’être ainsi nommée, la race a vu le jour en Thaïlande où les croisements de chats siamois et burmese se faisaient souvent. Il semblerait que la première minette portant ainsi les caractères morphologiques de ses 2 parents soit arrivée aux États-Unis vers 1930.

Un croisement réussi

La race a été officiellement reconnue au Canada en 1965, on l’appelait alors le siamois doré.

À l’origine, les chats siamois ayant servi au croisement avec les chats burmese étaient plus ronds que les standards actuels attendus. Leur ossature était plus forte et leurs yeux d’un bleu clair. Inversement, les burmese étaient moins robustes qu’aujourd’hui, finalement ces 2 races étaient alors très semblables.
Dans une portée de tonkinois obtenue par mariage de deux tonkinois, ¼ des petits portent les caractéristiques des anciens siamois, ¼ celles des anciens burmese et ½ sont de véritables tonkinois.
Les nostalgiques des premiers chats siamois ou burmese se tournent aujourd’hui vers ces chatons. En France le croisement siamois-burmese n’est plus autorisé depuis quelques années. Les tonkinois sont reproduits entre eux ou mariés avec un burmese anglais ou un asian longhair.

Le chat « parfait »

Le tonkinois est un chat de taille moyenne, élégant et athlétique.
Sa musculature est dense et ses pattes plutôt fines. La tête a une forme arrondie, le nez est légèrement bombé et les oreilles sont un peu arrondies. Les yeux sont en forme d’amande de couleur bleu ou ambre.
Le poil du tonkinois est court le plus souvent, parfois mi-long. La fourrure est d’une grande douceur, brillante et soyeuse. Elle rappelle celle du vison d’où le nom donné à la robe la plus recherchée du tonkinois, le mink. Les robes obtenues par croisement entre le colour point du siamois et le sepia du burmese sont en effet le colorpoint, avec des yeux bleus, le sepia, avec des yeux verts à dorés, ou encore le mink, robe typique du tonkinois aux yeux aigue-marine.

Un chat très sociable

Comme pour ses caractères morphologiques, le tonkinois est vraiment le compromis entre le caractère parfois excessif du siamois et la placidité du burmese.
Il est actif et attaché à ses maîtres mais moins bavard et pot de colle que le siamois. Il est très affectueux et câlin.
Ce chat s’entend avec les autres animaux et adore jouer avec les enfants. C’est un sportif qui a besoin de se dépenser et ne manque pas d’intelligence.
Il sait se faire comprendre et obtenir ce qu’il veut et fait preuve d’une grande curiosité. Ainsi il ne serait pas surprenant qu’il apprenne rapidement à ouvrir la porte de la pièce que vous lui interdirez…

Attachant et d’une grande beauté, le tonkinois est un chat exceptionnel encore trop rare en France.

Dr Céline Lacourt