Z le Chien et ses amis » Blog Archives

Tag Archives: chat

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Masques trompe l’œil

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Chat alors !

C’est bien connu, les japonais sont perfectionnistes. Et Masatushi Asaumi ne déroge pas à la règle. C’est donc logiquement qu’elle a décidé de réaliser les reproductions les plus parfaites possibles de ses amis à quatre pattes pour en faire des masques réalistes.

En l’occurrence, le modèle c’est moi : un superbe chat de bengale aux yeux verts. Le travail à réaliser pour parvenir à reproduire une telle perfection n’est pas aisé.
Vous pouvez voir en image le processus pas à pas. Mais le résultat en vaut la peine. Grace à tous ces efforts, ma maîtresse peut enfin me parler face à face, d’égal à égal.

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Monsieur Chat

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Quand les chats font le mur

La nuit tous les chats sont gris. Enfin, tous sauf un, un énorme chat orange au large sourire: Monsieur Chat.

Depuis 1997, l’artiste franco-suisse Thoma Vuille peint cet étrange M.Chat sur les murs et sur les toits, de Paris à Blois, de Macao à New York, de Hong Kong à l’île de Ré.

Monsieur chat est partout, et avec lui c’est un peu de poésie qui s’affiche sur les murs. Et lorsque le jour s’éteint sur la ville, ce sont des milliers de sourires énigmatiques qui veillent sur nous.

Vous pouvez suivre son actualité sur son site www.monsieurchat.fr

m-chat2 m-chat3 m-chat4 m-chat5 m-chat6m-chat8 m-chat7

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires

Grumpy Cat

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

°°°

Le chat star d’internet

C’est en 2012 que l’on voit débouler sur la toile, un drôle de chat qui va rapidement devenir une star.
Enfin, lorsqu’on dit « drôle », c’est plutôt dans le sens de « bizarre », car on ne peut pas dire que ce chat soit un bout-en-train. Sa particularité est même de faire tout le temps la gueule. D’où le surnom de Grumpy Cat qui signifie Chat Grincheux.
Que voulez vous, il est né avec cette bouille là. Et qui l’en plaindrait, car cela le rend irrésistible.
Grumpy Cat possède son site internat, sa page facebook (
https://www.grumpycats.com/ )suivie par 8 millions et demi de personnes, son compte instagram, sa chaine youtube et même toute une gamme de produits dérivés. Une star on vous dit !

Arts et cultures Mes Z'histoires

Les chats dans la pub

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

°°°

Entre coup de pub et coup de griffe

Après les chiens, rois des cabots, voici le tour des chats de jouer les bêtes de pub.

Souvent choisis pour leur coté mystérieux et noctambule, ils illustrent des boissons alcoolisées, des cigarettes ou des cabarets.

Leur sens inné de la propreté est également à l’origine de leur place dans l’univers des savons.

Enfin, leur gourmandise et leur friponnerie leur a valu de figurer sur des boites de fromages.

Un portrait finalement assez juste de nos petits félins adorés.

Insolite Mes Z'histoires

Le Sphinx aux 1000 selfies

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Bonjour, je m’appelle Dobby, plus connu sous le nom de Mr Dobbs, le roi du selfie !

Car oui, c’est bien moi qui prend les photos

C’est parfois un peu acrobatique

Il faut savoir serrer les dents

Et aussi savoir tirer les ficelles

Parfois ça rate un peu

 

D’autres fois c’est l’apothéose

En toute humilité bien sûr

Certains trouvent que j’ai une drôle de tête

Mais ce n’est pas ça qui m’arrête

Pour tout dire : je suis fan de moi !

Parce que je suis trop mignon !

Et ce n’est pas ma maîtresse qui dira le contraire

Photos : Mr Dobbs

Arts et cultures Insolite Portraits Tendresse

Chat d’amour

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Cette jeune femme japonaise adore son chat. Jusque là rien de bien original…

Mais regardez comme son chat le lui rend bien : il a un cœur dessiné sur sa fourrure !

Cette particularité est tellement craquante, que sa maîtresse lui a confectionné une peluche identique

Et comme si cela ne suffisait pas, elle en a ajouté une plus petite

Telles des poupées russes, ils trônent sur l’arbre à chat. Adorable non ?

Mes Z'infos Zoom sur

Mon tonkiki, mon tonkinois !

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Le chat tonkinois

Issu du croisement entre le siamois et le burmese, le chat tonkinois se présente comme une race à part entière qui réunit harmonieusement les qualités de ses 2 ancêtres.

Avant d’être ainsi nommée, la race a vu le jour en Thaïlande où les croisements de chats siamois et burmese se faisaient souvent. Il semblerait que la première minette portant ainsi les caractères morphologiques de ses 2 parents soit arrivée aux États-Unis vers 1930.

Un croisement réussi

La race a été officiellement reconnue au Canada en 1965, on l’appelait alors le siamois doré.

À l’origine, les chats siamois ayant servi au croisement avec les chats burmese étaient plus ronds que les standards actuels attendus. Leur ossature était plus forte et leurs yeux d’un bleu clair. Inversement, les burmese étaient moins robustes qu’aujourd’hui, finalement ces 2 races étaient alors très semblables.
Dans une portée de tonkinois obtenue par mariage de deux tonkinois, ¼ des petits portent les caractéristiques des anciens siamois, ¼ celles des anciens burmese et ½ sont de véritables tonkinois.
Les nostalgiques des premiers chats siamois ou burmese se tournent aujourd’hui vers ces chatons. En France le croisement siamois-burmese n’est plus autorisé depuis quelques années. Les tonkinois sont reproduits entre eux ou mariés avec un burmese anglais ou un asian longhair.

Le chat « parfait »

Le tonkinois est un chat de taille moyenne, élégant et athlétique.
Sa musculature est dense et ses pattes plutôt fines. La tête a une forme arrondie, le nez est légèrement bombé et les oreilles sont un peu arrondies. Les yeux sont en forme d’amande de couleur bleu ou ambre.
Le poil du tonkinois est court le plus souvent, parfois mi-long. La fourrure est d’une grande douceur, brillante et soyeuse. Elle rappelle celle du vison d’où le nom donné à la robe la plus recherchée du tonkinois, le mink. Les robes obtenues par croisement entre le colour point du siamois et le sepia du burmese sont en effet le colorpoint, avec des yeux bleus, le sepia, avec des yeux verts à dorés, ou encore le mink, robe typique du tonkinois aux yeux aigue-marine.

Un chat très sociable

Comme pour ses caractères morphologiques, le tonkinois est vraiment le compromis entre le caractère parfois excessif du siamois et la placidité du burmese.
Il est actif et attaché à ses maîtres mais moins bavard et pot de colle que le siamois. Il est très affectueux et câlin.
Ce chat s’entend avec les autres animaux et adore jouer avec les enfants. C’est un sportif qui a besoin de se dépenser et ne manque pas d’intelligence.
Il sait se faire comprendre et obtenir ce qu’il veut et fait preuve d’une grande curiosité. Ainsi il ne serait pas surprenant qu’il apprenne rapidement à ouvrir la porte de la pièce que vous lui interdirez…

Attachant et d’une grande beauté, le tonkinois est un chat exceptionnel encore trop rare en France.

Dr Céline Lacourt

 

 

Mes Z'infos Pratique Santé

Les chats et nous

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Catmania

La passion des Français pour ces boules de poils est connue. Les résultats de plusieurs enquêtes sur les Français possesseurs ou non de chats, auprès de vétérinaires, nous dressent le portrait de cette « cat mania » qui a envahi l’hexagone.

Le chat est le premier animal de compagnie dans le cœur des Français. Plusieurs milliers de chatons sont adoptés chaque année. Une famille sur trois possède un ou plusieurs chats, la moyenne étant de 1,61 chat par foyer. Les propriétaires de chats sont plutôt citadins mais habitent majoritairement en maison et avec des enfants. 68 % des familles laissent leur chat profiter du jardin.

Pourquoi adoptons-nous ces minous ?

Les propriétaires de chats sont souvent des personnes qui ont eu des animaux dans leur enfance et pour 40 % d’entre eux, c’est la recherche d’un véritable compagnon qui motive leur choix d’adoption.

Nos chats viennent assez peu d’élevages (2,2 %). C’est plutôt le chaton donné par un ami ou un voisin qui rejoint le foyer (54,3 %), lorsque ce n’est pas l’arrivée d’un chat perdu ou abandonné qui vient demander un peu d’amour (et de croquettes) et à qui on ouvre la porte.

Certains Français hésitent encore à franchir le cap même si la présence d’un chat à la maison les tente. C’est souvent la contrainte de trouver une solution de garde pendant les vacances et le manque de disponibilité qui sont évoqués.

Des chats qui vivent plus longtemps

L’espérance de vie des chats a augmenté et s’élève à une quinzaine d’années.

58 % des propriétaires amènent leur chat en consultation au moins une fois par an. Ce chiffre reste largement inférieur à celui des chiens et les chats restent moins médicalisés.
Si 68 % des motifs de consultations regroupent la première visite du chaton et les consultations vaccinales annuelles, seulement 25 % des consultations ont pour motif un chat malade. En effet, le chat est résistant et masque fort bien ses symptômes. Le propriétaire peut passer à côté d’une maladie évoluant depuis déjà un moment. De plus, la visite chez le véto est souvent vécue comme un stress, pour le chat comme pour son propriétaire, n’incitant pas ce dernier à consulter rapidement.

Les troubles les plus fréquents rencontrés chez le chat sont les problèmes rénaux et urinaires pour environ 60 % des cas.
Si 90 % des vétérinaires soulignent l’importance d’une alimentation adaptée dans la prévention de ces problèmes de santé, tout comme celle de l’obésité, plus de 64 % des propriétaires ne suivent pas de recommandation particulière, alors que l’aspect santé/nutrition leur paraît important.

Au vu de ces enquêtes, il en résulte que la sensibilisation sur l’importance de la qualité de l’alimentation du chat doit être développée.

Dr Céline Lacourt

Arts et cultures Mes Z'histoires

chat porte-bonheur

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Le maneki neko

Connaissez vous le maneki neko ? Si vous avez déjà passé la porte d’un restaurant japonais, j’imagine que ce petit chat qui lève la patte n’a pas pu vous échapper.

La tradition

Le maneki neko, ou chat porte-bonheur, est issue d’une vieille tradition japonaise. Son nom signifie « chat qui invite » et il est censé attirer la chance et la fortune. Le plus souvent cette statuette se place à l’entrée d’un commerce, mais on peut aussi la mettre dans sa maison.

Les légendes

De nombreuses légendes existent concernant l’origine de ce petit chat porte-bonheur.

L’une d’elle raconte qu’un seigneur féodal fût surpris par un orage et se réfugia sous un arbre face à l’entrée d’un petit temple délabré. Sur le parvis se tenait un chat assis avec la patte levée. Intrigué, le seigneur quitta son refuge pour s’approcher du chat qui semblait l’inviter. Il n’était pas plutôt arrivé que la foudre frappa l’arbre où il se trouvait naguère. Le chat lui avait sauvé la vie !
En remerciement, le seigneur devint le bienfaiteur du temple, qui finit par prospérer et fut renommé le Temple de Gotokuji. Quand au chat, le jour de sa mort il fut fut enterré avec tous les honneurs dans le cimetière du Temple.

Les positions

Plusieurs types de maneki neko existent. Outre les matériaux dans lesquels il est créé (le plus souvent c’est en céramique) la position du chat a également son importance.

Selon qu’il lève la patte droite ou gauche, la signification change : s’il lève la patte droite, il fera venir l’argent, si c’est la gauche cela signifie qu’il attirera de nouveaux clients pour un commerce ou de nouveaux invités si vous le placez dans votre maison.

Les couleurs

Traditionnellement, à l’image du chat bobtail japonais, la couleur du maneki neko est le blanc, avec quelques taches tricolores.
Mais on peut le trouver dans d’autres couleurs, dans ce cas la signification sera différente : le rouge protégera des maladies, le vert favorisera la réussite dans les études, le noir éloignera les personnes malveillantes…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Vladimir le chat voyageur

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Une vie d’aventure

Vladimir est un petit chanceux. Pensez donc, ce beau chat blanc aux yeux d’or a visité la quasi totalité des parcs nationaux américains. 52 sur les 59 existants pour être exact, dont Yosemite et le Grand Canyon.

Le félin aventurier a ainsi parcouru des forêts, des déserts, des plages et même des volcans. Tout cela dans un vieux camping car, avec ses maitres Cees et Madison, avec qui il partage une merveilleuse complicité.

De quoi donner des envies d’escapades…

 

 

Enregistrer