Héros Mes Z'histoires

Un héros nommé Rintintin

L’histoire de Rintintin, ou quand la réalité ressemble à un conte de fées moderne.

 

Le rescapé

Il était une fois, au début du XXe siècle, tandis que le monde se débattait pour en finir avec la 1ère guerre mondiale, le 15 septembre 1918 pour être plus précis…

Une unité de l’armée américaine détachée en Meurthe et Moselle découvre sous les décombres d’un chenil, une chienne qui a mis bas cinq chiots. Attendris, les soldats se partagent les chiots, le caporal Lee Duncan décide d’en prendre 2 qu’il baptise Nénette et Rintintin en hommage aux poupées que les enfants lorrains ont l’habitude d’offrir aux soldats pour leur porter chance.

Au moment de rentrer dans son pays, Lee Duncan décide d’emmener ses chiots mais malheureusement pendant le voyage Nénette tombe malade et meurt, ne reste donc que le solide Rintintin.

duncan_rintintin

 

La gloire

A Los Angeles, Lee Duncan dresse son chien et le présente à plusieurs concours, Jusqu’au jour où le producteur et réalisateur Darryl Zanuck présent à un de ces concours tombe sous le charme de ce chien qui sait si bien sauter et franchir toute sorte d’obstacles. Il n’en faut pas plus pour le décider à le faire participer au film d’Irving Cummings « The Man from the hell’s river » en 1922.

Rintintin tourne dans 26 films et accède à la gloire jusqu’à obtenir son étoile à Hollywood Boulevard. Il mourra en 1932 dans les bras de Jean Harlow.
Effondré, son maître Lee Duncan décide de le faire enterrer en France au cimetière animalier d’Asnières-sur-Seine.

rintintin-etoile

La descendance

Rintintin aura sept descendants directs qui prirent le relais et devinrent acteurs à leur tour, certains jouant le rôle-titre de la célèbre série américaine Rintintin créée en 1954.

En 2007, Rintintin, le film de Danny Lerner rendit hommage au premier acteur canin suivi en 2008 d’un documentaire Rintintin, un mythe franco-américain, écrit et réalisé par le français Vincent Hachet.

rintintin