Mes Z'infos Zoom sur

Le Ragdoll

Published by:

Ce grand minet attachant est d’une grande douceur.
C’est d’ailleurs le seul chat qui tire son nom de son comportement !

Le Ragdoll provient d’un croisement, dans les années 1960, entre le chat persan dont l’Américaine Ann Backer faisait l’élevage, avec la chatte de ses voisins, une chatte angora aux yeux bleus et à la fourrure blanche.
En France, c’est en 1986 que naissent les premiers ragdoll.

Une jolie peluche…

C’est un animal de grande taille. Le mâle peut ainsi peser 9 kg !
Sa tête est large et plutôt triangulaire avec un front plat. Les oreilles sont de taille moyenne, arrondies au sommet et plus larges à la base. Les yeux du ragdoll sont de formes ovales, assez grands et surtout caractérisés par leur extraordinaire couleur bleue intense.
Le corps de ce chat est fort, le poitrail large. C’est un animal très musclé. Sa queue est longue, s’affinant vers la pointe, toujours portée en panache.
Le poil est long, surtout au niveau de la queue.
Les robes du ragdoll s’apparentent à celles du siamois une base blanche ou crème avec des marques sur le museau, la queue et les pattes. On retrouve donc le seal point, bluepoint, lilac point, chocolate point… Les pieds peuvent être blancs (on dit qu’ils sont gantés) ou bicolores.

D’une tendresse infaillible

Lorsqu’on prend un chat ragdoll dans les bras, il s’y abandonne avec une telle confiance qu’on ne peut que comprendre le choix de son nom.
Il est affectueux, très attaché à son maître qu’il a tendance à suivre partout, et d’une grande gentillesse.
Son caractère est doux et tranquille. On peut aussi le caractériser de « force calme ». Il s’adapte bien à la vie en appartement mais peut également profiter du jardin pour faire de l’exercice, tout en restant à portée de vue car ce casanier n’ira jamais très loin.
Il apprécie la compagnie d’autres animaux et préfère la soumission ou un bon abri à tout conflit.

Une race solide

Le ragdoll ne présente pas de problème de santé particulier.
Certains souffrent d’insuffisance cardiaque mais la rigueur des éleveurs limite la transmission de cette maladie.
Comme le persan et le sacré de Birmanie, il peut aussi présenter une fragilité rénale, qui reste heureusement peu fréquente.
Sa fourrure longue et soyeuse demande un entretien régulier.
Une alimentation adaptée limitera la prise de poids de notre gourmand !

Dr Céline Lacourt

Insolite Mes Z'histoires

Moustachat !

Published by:

Dans une portée de chatons, tout peut arriver. Ils peuvent être en tout point semblables, comme décalqués les uns sur les autres, ou au contraire afficher quelques particularités. 

2 chatons frères : un tout noir, l’autre avec une jolie moustache

Avouez que le petit moustachu est particulièrement craquant !

comme si il avait bu un bol de lait en cachette…

En grandissant, il a gardé ses belles bacchantes, ce qui lui donne une fière allure !

« Bonjour, vous pouvez m’appeler Moustachat ! »
Insolite Mes Z'histoires Tendresse

le bonheur sur 3 pattes

Published by:

Quelle chance pour cette petite loulou de Poméranie d’être née dans une bonne famille

Car un terrible accident lui fit perdre une partie de sa patte avant droite

Grace aux bons soins de sa maîtresse, elle cicatrisa bien vite

Et sa maîtresse eu même l’idée de lui faire faire une prothèse adaptée

Grace à cela, cette adorable louloute  peut  courir et sauter comme n’importe quel petit chien

Regardez comme elle est heureuse et fière de poser pour sa maîtresse adorée

Une vraie petite princesse, malgré son handicap

Comme quoi, avec beaucoup d’amour, tout est possible

Insolite Mes Z'histoires

Happy Halloween

Published by:

A mourir…de rire !

Vous en avez marre des sorcières, loup-garou, zombie et autres monstres ensanglantés ? Voici qui devrait vous faire voir Halloween d’un autre œil.

Ces petits lémuriens facétieux découvrent des Jack O Lantern. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cela ne semble pas les effrayer le moins du monde. Bien au contraire, ils font les clowns avec et vont même jusqu’à les grignoter. Halloween revisité…

Mes Z'infos Zoom sur

Le Teckel

Published by:

 

Aujourd’hui petit chien de compagnie, le teckel fait preuve de vivacité et d’espièglerie.

Le teckel est élevé depuis le Moyen Âge.
À l’origine, c’est un chien de chasse, descendant du basset allemand qui tire sa réputation de sa capacité à débusquer les terriers des blaireaux. C’est d’ailleurs de l’allemand « dachshund » (qui signifie blaireau) transformé en dackel puis teckel en français que notre petit chien tire son nom.

La race est officialisée en Allemagne à la fin du XIXe siècle.

Il existe trois types de teckel

Le teckel est un chien au corps allongé, court sur pattes. La fesse est musclée et le sternum bien marqué.

On distingue 3 types de teckel selon la nature du poil qui peut être court, long ou dur.

Le plus souvent le teckel est unicolore, rouge. Il peut aussi présenter une robe bicolore avec des marques feu ou encore bringée ou sanglier notamment le teckel à poil dur.

La tête est allongée sans être pointue avec des oreilles longues attachées haut. Le stop est discret. Le teckel adulte pèse entre 3 et 9 kg pour 11 à 25 cm au garrot. Cette grande variation explique une classification du teckel également selon sa taille : standard, nain ou kaninchen.

Un concentré d’intelligence et de dynamisme

Le teckel est un chien facétieux, très intelligent et joueur. Il est vif et joyeux mais le revers de ce caractère enjoué est son côté un peu têtu et parfois dominant. Il doit donc être éduqué tôt avec fermeté et douceur. Il profitera de la moindre faille.

Très attaché à son maître, c’est également un excellent chasseur qui adore fouiner.

Le plus habile à la chasse et le plus courageux est sans doute le teckel à poil dur. Sa robe dense et épaisse le protège bien contre les griffures des épineux et il ne recule pas devant le sanglier !

Le teckel à poil ras est le plus tendre et le plus calme tandis que celui à poil long convient bien aux familles car il est affectif et doux.

Une santé solide

Globalement le teckel est un chien de santé robuste. Il peut vivre très longtemps (16 ans en moyenne).

Sa fragilité tient essentiellement à la longueur de sa colonne vertébrale qui l’expose à des risques de hernies s’il sollicite trop son dos. Pour la même raison il est impératif de veiller à lui proposer une alimentation équilibrée afin d’éviter toute prise de poids.

Pour l’entretien du pelage, un brossage régulier est recommandé.

Dr Céline Lacourt

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Buffalo Thaï

Published by:

Une étrange cavalerie

En France nous avons les courses de chevaux, en Angleterre les courses de lévriers, en Thaïlande ce sont des buffles !

Pourtant à priori peu caractérisés par leur fuselage aérodynamique, ces valeureux bovins s’élancent en une course effrénée.

L’événement, qui rassemble une centaine de buffles et des milliers de spectateurs, a lieu tous les ans en octobre pour le festival des moissons.

Mes Z'infos Pratique Santé

Faire reproduire sa minette

Published by:

La magie d’une naissance

Il n’y a rien de plus extraordinaire que d’observer une chatte prendre soin de ses petits. Des gestes tendres, de la discipline, des apprentissages, un vrai spectacle dont on ne se lasse pas, et qui passionne aussi les enfants.

Si Dame Nature offre la possibilité aux minettes des rues de se reproduire dès l’âge de 6 mois, il est conseillé d’attendre l’âge de 18 mois pour tenter l’aventure avec votre petite compagne. Les plus jeunes s’occupent parfois moins bien de leurs petits et les plus âgées se fatiguent davantage.

 

Quand et comment ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une chatte de race au pedigree impressionnant, vous pouvez vous tourner vers l’élevage qui vous l’a vendue afin de demander si un mâle est disponible pour la saillie. Les contacts peuvent aussi se faire à l’occasion de salons et d’expositions.
Des sites internet mettent enfin en relation les propriétaires pour organiser les mariages de poilus.
Enfin, si votre chatte a accès à l’extérieur, nul doute que des prétendants sauront la trouver et se bousculer pour obtenir ses faveurs.

En pratique

Chez les chattes, les chaleurs durent plusieurs semaines avec des phases plus marquées. La chatte « appelle » le mâle par des miaulements rauques bien particuliers. Elle peut uriner en dehors de la litière. Elle se montre très câline, présentant sa croupe en levant la queue sur le côté. C’est à ce moment qu’il faut présenter les futurs amoureux.

En général, il est recommandé de laisser la femelle chez le mâle pendant quelques jours. Sur son territoire, le mâle sera plus à l’aise et la femelle l’acceptera plus facilement. Il reste néanmoins possible que l’étincelle ne soit pas au rendez-vous et que les tourtereaux s’ignorent, mais c’est assez rare.

La parade amoureuse n’a rien de tendre chez nos minous et la fougue du mâle qui croque la nuque de sa belle est impressionnante. La saillie est très rapide et les jeunes mariés s’accouplent plusieurs fois. C’est d’ailleurs cette saillie qui déclenche l’ovulation, permettant la fécondation dans la majorité des cas.

 

Précautions et surveillance

Certaines maladies sont transmises par la saillie, notamment les virus immunodéficients FiV et FelV. Il est donc fortement recommandé d’exiger un test de dépistage récent de chacun des chats et des vaccinations à jour (évidemment, ceci n’est pas possible pour la belle qui choisit son mâle toute seule).
L’administration d’un vermifuge à la minette est également conseillée juste avant la saillie, afin de limiter la transmission de vers aux chatons.

Les premiers signes d’une bonne nouvelle chez votre minette sont un bel appétit et des siestes prolongées. La gestation dure 2 mois mais les confirmations par radio ou écho ne sont possibles que tardivement, à 45 jours. Il faut proposer une alimentation pour chatons à la future maman qui doit aussi avoir à disposition une grande gamelle d’eau. Et maintenant, il n’y a plus qu’à attendre !

Dr Céline Lacourt