Mes Z'infos Zoom sur

Le Furet

Published by:

 Le furet est la forme domestique du putois européen.

La domestication de cet animal remonte à plus de 2000 ans, lorsque le furet était utilisé pour détruire les nuisibles comme les rats ou les serpents, puis pour la chasse au lièvre.

Plus tard, il a été élevé pour sa fourrure, utilisé comme animal de laboratoire avant de prendre toute sa place comme animal de compagnie. Ainsi l’an dernier en France, plus de 2200 furets ont été enregistrés.

Un petit carnivore

Le furet est un mammifère de petite taille appartenant à la famille des Mustélidés. À l’âge adulte, le mâle peut peser jusqu’à 1,5kg et mesurer, queue comprise, jusqu’à 56cm. La femelle est comme souvent plus petite et pèse en général moins d’1 kg.

C’est un prédateur. Son corps fin et long lui confère une grande agilité et lui permet aussi bien de grimper facilement que de se faufiler dans les terriers.

C’est un carnivore strict. Il convient de lui proposer une alimentation adaptée. Elle existe sous forme de croquettes mais certains propriétaires font le choix de proposer une alimentation fraîche sous forme de viande crue. Ce choix doit être raisonné car une alimentation crue doit s’accompagner d’une hygiène très rigoureuse sous peine d’intoxication alimentaire. Il est parfois nécessaire de complémenter l’alimentation du furet par l’apport de vitamines ou de certains minéraux. La digestion du furet est très courte et il apprécie de faire plusieurs petits repas dans la journée. De l’eau et une gamelle de croquettes à disposition permettent de satisfaire ce besoin.

La robe du furet était traditionnellement albinos. Le chasseur pouvait ainsi repérer facilement son acolyte. La place prise progressivement par celui-ci comme animal de compagnie a fait évoluer la demande et c’est aujourd’hui plutôt le furet putoisé qui est rencontré. Les robes sont plus variées et certains animaux présentent une fourrure à poils longs.

 Une vraie compagnie

Le furet s’adapte très bien à la vie au sein d’une famille.Propre, il fait ses besoins dans une litière et peut évoluer dans un environnement sécurisé. Il répond à son nom, apprécie les caresses.
C’est également un animal curieux et joueur et il est prudent, en l’absence des propriétaires, de le laisser dans un parc.

Le furet possède une petite tête avec une mâchoire puissante, portant 36 dents.
Il possède 2 glandes de chaque côté de l’anus qui sécrètent une forte odeur en cas de stress ou de douleur intense.

Le furet peut être « éduqué »et certains prennent plaisir à apprendre des tours. La sociabilisation est importante pour limiter les risques de morsure. Il apprécie la compagnie et côtoie avec plaisir des congénères mais aussi des chiens ou des chats.

 Des soins vétérinaires nécessaires

L’activité sexuelle du furet est saisonnière. Lors des chaleurs, le mâle marque son territoire par l’émission d’urine à l’odeur caractéristique. La femelle voit sa vulve gonfler. Si elle n’est pas saillie, elle reste en chaleur et les hormones détruisent sa moelle osseuse. On appelle cette maladie mortelle l’aplasie médullaire. Il est donc impératif de stériliser la femelle et fortement recommandé de stériliser le mâle. Actuellement, les vétérinaires proposent l’implant de contraceptifs hormonaux qui sont préférés à la chirurgie.

Comme les autres animaux de compagnie, le furet peut être porteur de zoonose (maladies transmissibles à l’homme). Il doit être vermifugé et traité contre les parasites. Il est également recommandé de le vacciner.

Comme le chat et le chien, le furet prend sa place dans les foyers français. À l’instar d’autres animaux de compagnie, son identification par puce électronique est devenue obligatoire et s’il voyage, le passeport européen est également nécessaire.

Dr Céline Lacourt

Arts et cultures Mes Z'histoires

Les chiens dans la pub

Published by:

°°°

Les plus cabotins

Les chiens sont tous un peu cabot, qui oserait dire le contraire ? De là à les transformer en bête de pub il n’y qu’un pas, allègrement franchi depuis quelques décennies par des publicitaires de tous poils. Jugez en plutôt à travers ce petit florilège de réclames qui ont du chien.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Claire au pays d’Alice

Gallery Published by:

Un voyage photographique en clair obscur

La photographe Alice Van Kempen entretient une complicité particulière avec Claire, sa femelle bull terrier. Elle prétend ne pas réussir à la voir comme un chien et lui trouve des attitudes et des regards proches de l’humain.

Pendant plus de deux ans, Alice et claire ont sillonné des lieux abandonnés à travers toute l’Europe, tels que des hôpitaux, des églises, des prisons, des bases militaires, des maisons délaissées, des avions, des trains etc…

Claire est l’unique personnage mis en scène dans chacun de ces lieux étranges. Le résultat nous transporte dans un autre monde, avec une esthétique très soignée, à mi chemin entre nostalgie et film fantastique.

Alice-van-Kempen-1 Alice-van-Kempen-2 Alice-van-Kempen-3 Alice-van-Kempen-4 Alice-van-Kempen-6 Alice-van-Kempen-7 Alice-van-Kempen-8 Alice-van-Kempen-9 Alice-van-Kempen-10 Alice-van-Kempen-11 Alice-van-Kempen-12 Alice-van-Kempen-13 Alice-van-Kempen-14

Insolite Portraits

Une langue bien pendue

Published by:

Chez Z le chien, on aime bien les profils atypiques, à commencer par le mien : celui d’un basset à grandes oreilles avec un cœur gros comme ça et qui parle. Et même qui écrit, la preuve vous êtes en train de me lire.

Alors celui là, on ne pouvait pas le laisser passer. Avec sa langue bien pendue, qu’il ne parvient jamais à faire rentrer dans sa bouche, il a vraiment une tête impayable.

Et en plus il est super sympa. Sa maîtresse, Stephanie Tran, qui l’a adopté alors qu’il était déjà âgé de 8 ans, en est d’ailleurs complètement gaga !

Alors vient donc l’ami, rejoindre notre bande de joyeux lurons. On taillera une petite bavette entre chiens à la langue bien pendue !

Mes Z'infos Zoom sur

Le Ragdoll

Published by:

Ce grand minet attachant est d’une grande douceur.
C’est d’ailleurs le seul chat qui tire son nom de son comportement !

Le Ragdoll provient d’un croisement, dans les années 1960, entre le chat persan dont l’Américaine Ann Backer faisait l’élevage, avec la chatte de ses voisins, une chatte angora aux yeux bleus et à la fourrure blanche.
En France, c’est en 1986 que naissent les premiers ragdoll.

Une jolie peluche…

C’est un animal de grande taille. Le mâle peut ainsi peser 9 kg !
Sa tête est large et plutôt triangulaire avec un front plat. Les oreilles sont de taille moyenne, arrondies au sommet et plus larges à la base. Les yeux du ragdoll sont de formes ovales, assez grands et surtout caractérisés par leur extraordinaire couleur bleue intense.
Le corps de ce chat est fort, le poitrail large. C’est un animal très musclé. Sa queue est longue, s’affinant vers la pointe, toujours portée en panache.
Le poil est long, surtout au niveau de la queue.
Les robes du ragdoll s’apparentent à celles du siamois une base blanche ou crème avec des marques sur le museau, la queue et les pattes. On retrouve donc le seal point, bluepoint, lilac point, chocolate point… Les pieds peuvent être blancs (on dit qu’ils sont gantés) ou bicolores.

D’une tendresse infaillible

Lorsqu’on prend un chat ragdoll dans les bras, il s’y abandonne avec une telle confiance qu’on ne peut que comprendre le choix de son nom.
Il est affectueux, très attaché à son maître qu’il a tendance à suivre partout, et d’une grande gentillesse.
Son caractère est doux et tranquille. On peut aussi le caractériser de « force calme ». Il s’adapte bien à la vie en appartement mais peut également profiter du jardin pour faire de l’exercice, tout en restant à portée de vue car ce casanier n’ira jamais très loin.
Il apprécie la compagnie d’autres animaux et préfère la soumission ou un bon abri à tout conflit.

Une race solide

Le ragdoll ne présente pas de problème de santé particulier.
Certains souffrent d’insuffisance cardiaque mais la rigueur des éleveurs limite la transmission de cette maladie.
Comme le persan et le sacré de Birmanie, il peut aussi présenter une fragilité rénale, qui reste heureusement peu fréquente.
Sa fourrure longue et soyeuse demande un entretien régulier.
Une alimentation adaptée limitera la prise de poids de notre gourmand !

Dr Céline Lacourt

Insolite Mes Z'histoires

Moustachat !

Published by:

Dans une portée de chatons, tout peut arriver. Ils peuvent être en tout point semblables, comme décalqués les uns sur les autres, ou au contraire afficher quelques particularités. 

2 chatons frères : un tout noir, l’autre avec une jolie moustache

Avouez que le petit moustachu est particulièrement craquant !

comme si il avait bu un bol de lait en cachette…

En grandissant, il a gardé ses belles bacchantes, ce qui lui donne une fière allure !

« Bonjour, vous pouvez m’appeler Moustachat ! »
Insolite Mes Z'histoires Tendresse

le bonheur sur 3 pattes

Published by:

Quelle chance pour cette petite loulou de Poméranie d’être née dans une bonne famille

Car un terrible accident lui fit perdre une partie de sa patte avant droite

Grace aux bons soins de sa maîtresse, elle cicatrisa bien vite

Et sa maîtresse eu même l’idée de lui faire faire une prothèse adaptée

Grace à cela, cette adorable louloute  peut  courir et sauter comme n’importe quel petit chien

Regardez comme elle est heureuse et fière de poser pour sa maîtresse adorée

Une vraie petite princesse, malgré son handicap

Comme quoi, avec beaucoup d’amour, tout est possible

Insolite Mes Z'histoires

Happy Halloween

Published by:

A mourir…de rire !

Vous en avez marre des sorcières, loup-garou, zombie et autres monstres ensanglantés ? Voici qui devrait vous faire voir Halloween d’un autre œil.

Ces petits lémuriens facétieux découvrent des Jack O Lantern. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cela ne semble pas les effrayer le moins du monde. Bien au contraire, ils font les clowns avec et vont même jusqu’à les grignoter. Halloween revisité…