Mes Z'infos Zoom sur

La tortue de Floride

Published by:

Une tortue aquatique qui vit aisément en captivité

La tortue aquatique la plus fréquente en captivité est la tortue de Floride. Elle peut vivre une trentaine d’années.
Il faut bien réfléchir avant d’en faire l’acquisition. En effet, trop souvent, les propriétaires se lassent et finissent par « remettre à l’eau » leur tortue. Hélas, les tortues de Floride sont fortement concurrentes de nos tortues françaises et se reproduisent aux dépens de ses dernières.

La tortue de Floride se reconnaît aisément à ses 2 marques rouges de chaque côté de la tête. Si son habitat naturel jouit évidemment d’un climat plus chaud, cette tortue s’habitue très bien à un grand aquarium.

Rappelons qu’elle peut transmettre la salmonellose. Il faut donc respecter des règles d’hygiène strictes pour s’en occuper (ustensiles dédiés, nettoyage des mains…).

Bien choisir son équipement

Lorsqu’on l’achète, la tortue de Floride est une « mini-tortue ». Comme pour tout animal, et bien qu’elle reste de taille modeste, il faut anticiper la croissance.

L’aquarium idéal doit avoir une surface au moins 4 fois plus grande que la taille de la tortue adulte. Il doit comporter une zone aquatique, ainsi qu’une zone terrestre, des rochers sur lesquels la tortue peut se promener ou se reposer. La profondeur de l’eau doit être suffisante pour que la tortue puisse nager et sa température doit être de 26° environ.

Il faut veiller à maintenir un éclairage suffisant si l’ensoleillement ne suffit pas. Les excréments doivent être nettoyés quotidiennement avec une épuisette. Et un filtre permet de maintenir l’eau propre.

Il est possible d’aménager un bassin extérieur si vous habitez dans une région au climat doux. Sinon, il faudra envisager de rentrer la tortue pendant les mois les plus froids.

Les mesures de précaution

La tortue n’est pas particulièrement un animal sociable et elle peut toujours mordre ou se monter agressive, surtout dans les premiers temps. Manipulez-la calmement et en douceur. Elle ressent les petites grattouilles sur la carapace.

Il est préférable de ne pas recouvrir le fond de l’aquarium avec les gravillons proposés pour les aquariums des poissons, car ils peuvent être ingérés par la tortue et provoquer des lésions de son tube digestif.

Cet animal de compagnie, résistant et facile d’entretien, a besoin d’une alimentation adaptée. Vous pouvez en trouver dans le commerce et la compléter avec des légumes (feuilles de carottes, pissenlits, salade…), du poisson frais, des crevettes (évitez les crevettes séchées) ou de la viande blanche.

Parmi les pathologies fréquemment rencontrées, la tortue peut présenter une carapace molle si elle manque de lumière. Si elle ne mange pas ou si ses yeux sont collés, elle peut être contaminée par une bactérie et il est nécessaire de consulter votre vétérinaire. Enfin, si vous possédez plusieurs tortues, elles peuvent se battre et se blesser entre elles.

Dr Céline Lacourt

 

 

DEnregistrer

Arts et cultures Mes Z'histoires

L’art au bout des doigts

Published by:

Éloge de la paresse

Iris Scott, une jeune peintre de Brooklin, New York, peut remercier son penchant naturel à la paresse.

Alors qu’elle vivait à Taïwan, cette jeune trentenaire s’adonnait comme chaque jour à sa passion: la peinture.

Un jour, alors que tous ses pinceaux étaient sales, elle eut la flemme de les nettoyer et commençât à peindre avec les doigts. Ce fut une révélation !

La sensation de la matière, les effets nouveaux qu’elle pouvait donner, tout lui plu. Elle se découvrit alors un style unique qui la fit connaitre de Taiwan à New York.

Une série particulièrement, intitulée « les chiens qui s’ébrouent », lui valut un beau succès. Je vous laisse juger du résultat. Bluffant non ?

 

 

Mes Z'infos Santé

Paroles de docteur : l’épilepsie

Published by:

Crises épileptiformes

Une crise convulsive chez le chien fait rapidement penser à l’épilepsie. Ce n’est pourtant pas la seule cause possible et d’autres maladies peuvent se révéler ainsi.

On parle déjà de symptômes convulsifs lorsqu’un chien (les cavalier king charles y sont particulièrement prédisposés) cherche à « gober des mouches ». Si cette habitude qui prête souvent à sourire n’inquiète pas vraiment les propriétaires, c’est pourtant déjà un signe d’alerte. La crise convulsive peut bien sûr être plus forte allant du simple raidissement des membres à des tremblements plus ou moins marqués. Elle peut s’accompagner de perte d’équilibre voire de chutes et parfois de pertes de conscience. Elle peut durer de quelques secondes à quelques minutes et le chien peut uriner et saliver en abondance même si ce n’est pas systématique. Souvent, elle est précédée par un changement de comportement de l’animal. Il peut s’agiter, tourner en rond et sembler inquiet. Après la crise, l’animal est fatigué, parfois désorienté.

Il convient de consulter votre vétérinaire dès la première crise observée, dès que le chien cherche à « gober des mouches » si vous le surprenez croquant dans le vide.

Plusieurs origines possibles

L’épilepsie primaire existe chez le chien. Elle apparaît en général à partir de 2 ans, sur des animaux par ailleurs en parfaite santé. C’est la réalisation d’examens secondaires (prise de sang, scanner, ponction de liquide céphalo-rachidien) qui permet d’éliminer les autres causes et de poser le diagnostic d’épilepsie primaire. Certaines races sont prédisposées comme le labrador, le golden retriever, le berger allemand ou encore le boxer.

D’autres maladies se manifestent par des crises convulsives que l’on appelle crises épileptiformes. Il s’agit de traumatismes crâniens, de tumeurs cérébrales, de problèmes hépatiques ou rénaux, d’intoxications, parfois d’infections ou encore d’hypoglycémie. Ces nombreuses hypothèses expliquent la nécessité pour le vétérinaire de pratiquer plusieurs examens avant de proposer un traitement en fonction du diagnostic.

Que faire face à une crise ?

Lorsque la crise se produit, il est important de mettre le chien en sécurité, c’est-à-dire d’éviter qu’il ne se blesse. Il faut donc retirer les objets contre lesquels il pourrait se cogner, l’éloigner des escaliers… Le chien ne risque pas d’avaler sa langue. Donc, contrairement à ce que l’on a l’habitude de faire chez l’homme, inutile de la lui maintenir, il risquerait de vous mordre involontairement.

Les crises sont aggravées par les stimulations sensorielles. Il faut donc les limiter : coupez radio ou téléviseurs, éteignez les lumières, ne parlez pas près de l’animal et évitez de le toucher. La crise est souvent impressionnante, il peut être préférable d’éloigner les enfants ou les personnes sensibles. Si votre vétérinaire vous a prescrit un anticonvulsif (comme le Valium), vous pouvez lui administrer directement dans l’anus. L’effet est très rapide. Il est utile de chronométrer la durée de la crise et de la filmer, surtout si c’est la première. Votre vétérinaire sera intéressé par ces renseignements.

Dr Céline Lacourt

 

Insolite Mes Z'histoires

La Boulangerie des 3 chiens

Published by:

Une histoire de gourmandise

Il était une fois… 3 chiens gourmands, dont les maitres l’étaient tout autant. Les conséquences ne se firent pas attendre : les maitres attentionnés se mirent à confectionner des gâteaux pour leurs chiens. Et les chiens adorèrent ça !

Alors, comme c’étaient de gentils humains qui aimaient tous les chiens, ils décidèrent d’ouvrir une boulangerie pâtisserie spécialement pour eux. Le succès fut fulgurant et il existe maintenant toute une chaine de ces « Three dog bakerie », nommées ainsi en honneur aux trois chiens gourmands. Une bien jolie histoire qui met l’eau à la bouche…

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Mes Z'infos Zoom sur

Les oiseaux du jardin

Published by:

CUI CUI CUI

Se réveiller au chant des oiseaux, quoi de plus délicieux ? Signe que le printemps est là, que les jardins commencent à se parer de leur plus belles couleurs, que les parfums délicats et sucrés de la rose et du jasmin entrent dans le bal. Et oui, un simple gazouillis et l’on devient poète !

Mais connaissez vous les différentes espèces d’oiseux qui passent dans vos jardins ?

Je vous ai fait un petit récapitulatif sous forme de galerie photo afin que vous puissiez mettre un nom sur ces drôles d’oiseaux.

Le Z'édito

Le Z’édito de printemps

Published by:

Vive la campagne !

On l’attendait, on l’espérait, d’avance on se trémoussait, et enfin il est là : le printemps, le merveilleux printemps !

Lassés de la campagne présidentielle ? Partez explorer la campagne, la vraie, celle où scintillent les papillons dans les prairies fleuries…
Ressourcez vous aux premiers rayons du soleil. Enivrez vous d’azur, de tous les bleus, ceux du ciel, de la mer et des lacs. Respirez les parfums délicieux.
Et surtout, seul ou à deux, soyez heureux !

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Sans dessus dessous

Published by:

Vus d’en bas

Effet de mode ou coïncidence ? La semaine dernière je vous parlais de la série photo de Jason Kenzie et Tania Ryan . C’est au tour de Andrius Burba, un jeune photographe lituanien, de nous proposer sa vision décalée de nos animaux domestiques.

Le système de prise de prise de vue est analogue à celui de Jason Kenzie et Tania Ryan, à savoir un plancher de verre sous lequel est posé l’appareil photo.

Cette fois ci, non seulement les chiens mais aussi les chats et même les lapins nous dévoilent leurs dessous. Insolite non ?

Enregistrer

Enregistrer

Mes Z'infos Zoom sur

La ferme miniature

Published by:

Vous avez toujours rêvé de jouer à la petite ferme…

…mais votre jardin est plutôt limité. Qu’à cela ne tienne, optez pour les animaux nains !
Ils feront de vous un gentleman farmer version Lilliput.

Et puis, comme tout ce qui est petit est mignon, vous allez craquer sur ces petites bouilles d’amour.
Attention bien sûr à ne pas les confondre avec des jouets, mais ça vous le savez déjà.

La chèvre naine

La chèvre naine mesure de 40 à 60cm au garrot, voire même 35cm pour les plus petites. C’est un animal affectueux, intrépide et coquin, vraiment très attachant. Son seul défaut? Elle mange tout dans le jardin, fleurs et arbustes compris. Mais comment lui en vouloir lorsqu’elle vous regarde de ses beaux yeux dorés et fendus?

Le mouton d’Ouessant

Originaire de Bretagne, le mouton d’Ouessant est un animal rustique et grégaire, il a donc besoin de vivre avec au moins un autre congénère.
Lui aussi peut se révéler une bonne tondeuse à gazon. A la différence de la chèvre, il ne s’attaque pas aux arbrisseaux.

L’âne miniature

Les ânes miniatures sont issus de nombreux croisements entre de petits ânes, il n’y a donc pas de race proprement dite. Ils mesurent de 65cm à 95cm au garrot pour un poids de 55kg à 90kg.

Originaire des contrées arides et désertiques du bassin méditerranéen, il craint plus le froid et l’humidité que la chaleur et la sécheresse. C’est un herbivore, qui se contentera de brouter dans une pâture pas trop riche mais variée et d’une alimentation sèche type foin en hiver. Il débarrassera votre prairie des chardons, ronces, écorces, branchages…

Il cohabite très bien avec d’autres animaux et ne peut absolument pas vivre seul. Si vous souhaitez faire l’acquisition d’un âne, prévoyez toujours la compagnie d’un autre âne ou au moins d’un petit animal (chèvre, mouton…).

Le poney Shetland mini

Comme son nom l’indique, c’est un poney Shetland, originaire d’Écosse, mais en plus petit. Sa taille est comprise entre 65cm et 85cm au garrot pour un poids de 150kg environ.

Très robuste, il peut parfaitement vivre dehors toute l’année, si la prairie est riche. Comme l’âne ou le cheval, c’est un animal grégaire, il a donc besoin de la compagnie d’un autre animal. Le shetland mini est un adorable compagnon pour toute la famille.

Le cheval miniature

 

Le cochon vietnamien

Ne vous y trompez pas, le cochon nain vietnamien adulte pèse tout de même de 35kg à 60kg, pour une taille équivalente à celle d’un chien labrador.

Le cochon nain est omnivore à dominante herbivore mais c’est avant tout un grand gourmand qui mange sans modération. A surveillez donc, pour éviter l’obésité.

Le lapin nain

Le summum de la mignonnerie ! Comment résister à ces petites boules de poils ? Même si ils ont tout d’une peluche, ce n’en sont pas. Ils demandent des soins, de l’attention, de la douceur et beaucoup d’amour (et quelques carottes aussi bien sûr)

Les poules naines

On distingue différentes variétés de poules naines. En voici quelques-unes :

  • La Poule-Soie : magnifique poule d’ornement, originaire d’Asie, bonne pondeuse. C’est une poule calme, sociable et très familière. Elle est facile à élever. Elle est en revanche très sensible au froid et aux intempéries, ce qui implique de lui créer un abri bien isolé.
  • La poule Bantam de Pékin : Poule d’ornement, très bonne pondeuse. Elle est calme, sociable et s’apprivoise très bien.
  • La Poule naine Hollandaise huppée : très belle poule d’ornement qui craint l’humidité. Ce n’est pas une bonne poule pondeuse.
  • La Poule naine Padoue : très décorative avec son plumage brun, fauve et blanc. Poule d’ornement, c’est aussi une bonne pondeuse.
  • La Poule naine Sabelpoot : poule aux belles pattes emplumées et au plumage varié. Utilisée en tant que poule d’ornement, c’est aussi une bonne pondeuse.
  • La Poule Sebright argentée : d’origine anglaise. Très belle poule d’ornement, mais pas très bonne pondeuse.
  • La poule Serama : originaire de Malaisie, c’est la plus petite poule domestique au monde. Bonne pondeuses et bonne couveuse.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires

Quand les animaux nous font rire

Published by:

De vraies bêtes de scènes !

Les animaux ont de l’humour. Ils savent nous faire rire, parfois à leur dépend, mais toujours avec beaucoup de bonne humeur et de fantaisie.

Et si vous en doutez encore, voici quelques photos qui vous prouveront qu’ils n’ont rien à envier à nos meilleurs humoristes humains. De vrais clowns !

« Où êtes vous cachés? Je ne vous vois pas! »

 

« Voilà comment faire l’autruche quand on est un renard… »

 

« Je vais vous broyez comme cette coquille d’œuf, gnark gnark gnark… »

 

« Je crois bien que j’ai fait un tête à queue… »

 

« Hey les piafs, mon dos n’est pas une piste de danse! »

 

« Oups, j’ai peut-être un peu trop présumé de mes talents en saut d’obstacles… »

 

« Alors là c’est le final de mon spectacle de natation synchronisée. »

 

« Hé, je t’ai demandé de me faire un massage, pas de me faire la peau! »

 

« J’ai tiré la languette, ça risque de faire BOUM »

 

« Un jour tu perdras ta tête, me disait ma mère… »

 

« Au concours de qui à la plus grande langue, j’ai toutes mes chances. »

 

« Je vous présente Mimi et Pinson, mes deux nouvelles boucles d’oreille. »

 

« Ben quoi? Je croque la Crocs, normal pour un croco! »

 

« Et ça vous fait rire… »

 

Enregistrer

Enregistrer

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

Dessous de chiens

Published by:

Sous les coussinets

Parfois il faut savoir changer de point de vue pour appréhender les choses différemment. Prendre de la hauteur par exemple. Ou au contraire, se placer au dessous du sujet…

C’est exactement le parti pris photographique de Jason Kenzie et Tania Ryan, pour leur série « the underdogs projets ».

L’appareil photo est placé sous un plancher de verre, ce qui donne des postures étonnantes et souvent même hilarantes.

Un livre et des calendriers ont été édités au profit d’une association d’aide aux animaux. Des pitreries pour la bonne cause en somme.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer