Mes Z'infos Pratique Santé

Les chats et nous

Published by:

Catmania

La passion des Français pour ces boules de poils est connue. Les résultats de plusieurs enquêtes sur les Français possesseurs ou non de chats, auprès de vétérinaires, nous dressent le portrait de cette « cat mania » qui a envahi l’hexagone.

Le chat est le premier animal de compagnie dans le cœur des Français. Plusieurs milliers de chatons sont adoptés chaque année. Une famille sur trois possède un ou plusieurs chats, la moyenne étant de 1,61 chat par foyer. Les propriétaires de chats sont plutôt citadins mais habitent majoritairement en maison et avec des enfants. 68 % des familles laissent leur chat profiter du jardin.

Pourquoi adoptons-nous ces minous ?

Les propriétaires de chats sont souvent des personnes qui ont eu des animaux dans leur enfance et pour 40 % d’entre eux, c’est la recherche d’un véritable compagnon qui motive leur choix d’adoption.

Nos chats viennent assez peu d’élevages (2,2 %). C’est plutôt le chaton donné par un ami ou un voisin qui rejoint le foyer (54,3 %), lorsque ce n’est pas l’arrivée d’un chat perdu ou abandonné qui vient demander un peu d’amour (et de croquettes) et à qui on ouvre la porte.

Certains Français hésitent encore à franchir le cap même si la présence d’un chat à la maison les tente. C’est souvent la contrainte de trouver une solution de garde pendant les vacances et le manque de disponibilité qui sont évoqués.

Des chats qui vivent plus longtemps

L’espérance de vie des chats a augmenté et s’élève à une quinzaine d’années.

58 % des propriétaires amènent leur chat en consultation au moins une fois par an. Ce chiffre reste largement inférieur à celui des chiens et les chats restent moins médicalisés.
Si 68 % des motifs de consultations regroupent la première visite du chaton et les consultations vaccinales annuelles, seulement 25 % des consultations ont pour motif un chat malade. En effet, le chat est résistant et masque fort bien ses symptômes. Le propriétaire peut passer à côté d’une maladie évoluant depuis déjà un moment. De plus, la visite chez le véto est souvent vécue comme un stress, pour le chat comme pour son propriétaire, n’incitant pas ce dernier à consulter rapidement.

Les troubles les plus fréquents rencontrés chez le chat sont les problèmes rénaux et urinaires pour environ 60 % des cas.
Si 90 % des vétérinaires soulignent l’importance d’une alimentation adaptée dans la prévention de ces problèmes de santé, tout comme celle de l’obésité, plus de 64 % des propriétaires ne suivent pas de recommandation particulière, alors que l’aspect santé/nutrition leur paraît important.

Au vu de ces enquêtes, il en résulte que la sensibilisation sur l’importance de la qualité de l’alimentation du chat doit être développée.

Dr Céline Lacourt

Arts et cultures Mes Z'histoires

Fourmis

Published by:

Grand photographe du minuscule

Eko Adiyanto est un photographe indonésien passionné de macrophotographie. Sur sa magnifique île de Java, il parcoure les sentiers forestiers à la recherche de la beauté minuscule qui s’y cache.

Vouant aux fourmis un culte particulier, il nous dévoile quelques uns de ses plus beaux clichés. Spectaculaire !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Insolite Mes Z'histoires Portraits

un amour de chèvre

Published by:

 

Bonjour, je m’appelle Shiropen, je suis une chèvre blanche, plutôt canon et bien sapée !

Et elle c’est Aya Shinozuka, ma maitresse adorée.
Je crois qu’elle a un faible pour les chèvres blanches si j’en juge à sa collection de peluches…

On vit toutes les deux à Tokyo, au Pays du Soleil Levant

Entre nous c’est le grand amour !

Depuis qu’elle m’a adoptée à l’age d’un mois, nous partageons tout

Je fais vraiment parti de sa famille et de son quotidien

Elle me confectionne des vêtements super cool. Je suis toujours à la pointe de la mode

Parfois elle se déguise en chèvre pour me faire rire

Au printemps, nous allons admirer ensemble les cerisiers en fleurs

L’été nous faisons trempette dans la mer

A Noël, elle m’emmène faire quelque chose de spécial. Cette année c’était une croisière.

Bref, j’échangerais ma vie pour rien au monde. Et je souhaite à toutes les chèvres de rencontrer une fée comme Aya !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Concours Mes Z'amis

concours photo noir et blanc

Published by:

Le petit oiseau va sortir !

La photographie en noir et blanc permet de se concentrer sur l’essentiel :  transmettre un message ou une émotion.

En noir et blanc, les portraits de chiens et de chats sont particulièrement touchants ou cocasses, comme par exemple ce portrait de chat mélomane par Edouart Boubat ou encore une des nombreuses images d’Elliott Erwitt dans lesquelles le personnage principal est un chien.

A vous maintenant de relever le défi et de photographier votre animal préféré en noir et blanc. Envoyez vos photos avant le 30 novembre à l’adresse suivante :  zlechien@sfr.fr

Les plus belles photos seront publiées sur le site et sur la page Facebook de Z le chien.

Edouard Boubat

 

Elliott Erwitt

Enregistrer

Enregistrer

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires

fou des roux

Published by:

 

Tout roux, tout doux, tout chou !

Les animaux roux seraient ils les plus craquants de tous ?

Déjà que les chats roux ont la réputation d’être les plus gentils. En est-il de même pour les lapins, les chiens, les hamsters, les cochons d’Inde ?

On serait tenté de se le dire en voyant ces adorables duos de rouquins photographiés par Warren Photography, tous plus mignons les uns que les autres.

Alors, lesquels êtes vous prêts à câliner ? (Pour ma part, je les adore tous !)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mes Z'infos Zoom sur

Zoom sur le lynx

Published by:

Le lynx

Mis à l’honneur par la Fondation Nature et Découverte et sa course « Le défi des foulées 2017 » fin mai, le lynx est un petit félin dont la présence en France reste à préserver.

Le lynx était déjà présent en Europe à l’époque de l’âge de pierre. On le retrouve sur les peintures pariétales notamment à Lascaux.

Le seul félin sauvage européen

Le lynx présente une fourrure épaisse, tachetée de noir, ainsi qu’une queue très courte terminée d’une touffe noire. Le pelage de son ventre est blanc. Quelle que soit la saison, il est très difficile de l’apercevoir car son pelage est plutôt roux en été et devient beige l’hiver. Il pèse environ 20 kg et mesure une soixantaine de centimètres au garrot. L’espèce a complètement disparu au XIXe siècle. Son retour en France a commencé dans le Jura grâce à l’arrivée de lynx venus de Suisse dans les années 1970. Plusieurs programmes de réintroduction et de sauvegardes ont permis d’étoffer la population et aujourd’hui, on dénombre une centaine de lynx en France et en Suisse, et environ 9 000 individus en Europe.

Un sprinteur noctambule et solitaire

Le lynx est un félin sportif. Il se déplace surtout la nuit et peut parcourir une bonne vingtaine de kilomètres. Il vit surtout dans les montagnes boisées, les forêts et se déplace avec agilité sur les rochers. Chasseur redoutable, il sévit à l’aube ou au crépuscule. Cet animal possède une ouïe très développée et une excellente vision nocturne lui permettant de repérer ses proies facilement, jusqu’à 300 mètres ! Son pelage se fond dans le paysage et il approche sa proie discrètement avant de lui bondir dessus. Son point faible est hélas sa résistance de fond. C’est pourquoi il tente d’approcher le plus possible de sa proie, augmentant ainsi ses chances de succès.

En Europe, le chevreuil et le chamois sont les mets préférés du lynx. Le territoire du lynx est généralement très étendu. Il vit seul et plusieurs kilomètres le séparent souvent de ses congénères. La période de reproduction est la seule durant laquelle les lynx se rencontrent. L’éloignement et le petit nombre d’individus présents en Europe renforcent la difficulté pour les lynx de se retrouver et il existe un risque de consanguinité non négligeable. Mâles et femelles se rejoignent s’appelant mutuellement par des cris stridents. Après 70 jours de gestation, la femelle lynx donne naissance en général à 2 petits qui vivront avec elle pendant toute une année. Les petits sont très fragiles et le taux de mortalité est de 50 %. Cette menace ainsi que le petit nombre d’individus présents en Europe rendent fragile la pérennité de l’espèce.

Le défi des foulées organisé par la Fondation Nature et Découvertes a permis de récolter 22 368 euros. Mais le lynx est une race qui reste vulnérable et menacée. Ce serait dommage que ce félin sauvage disparaisse de notre pays.

Dr Céline Lacourt

Education Insolite Mes Z'histoires

chien intelligent

Published by:

Lucy première de la classe

Où se trouve la pomme ? Un petit génie canin prouve qu’il sait à quoi ressemble une pomme dans un jeu de carte.

Zelah Brandt, une professeure californienne de 45 ans, a entrainé sa jeune chienne à identifier les images et les couleurs en utilisant des cartes illustrées.

Zelah a appris ces tours à Lucy, sa croisée amstaff, par le renforcement positif. Et le résultat est tout simplement bluffant.

A quand des écoles pour élèves chiens ?

Mes Z'infos Santé

Les soins quotidiens

Published by:

Les petits gestes à ne pas oublier

Adopter un animal de compagnie, c’est s’engager à veiller sur lui tout au long de sa vie, à s’occuper de son bien-être.

Une gamelle bien remplie, des visites régulières chez son vétérinaire préféré, des sorties nombreuses pour les chiens, une litière propre pour les chats, une cage changée régulièrement pour certains, et des câlins à profusion pour tout le monde !

Il ne faut pas non plus oublier les petits gestes du quotidien. Ces soins ne sont pas compliqués à mettre en place. En revanche, il vaut mieux y habituer votre compagnon dès son plus jeune âge, en commençant progressivement par des séances plus courtes.

Un brossage régulier

Si une visite chez le toiletteur ne s’impose pas nécessairement, le brossage régulier est indispensable à votre animal. Il permet de retirer les poils morts. La fréquence de ce brossage va dépendre de la longueur des poils et de la saison (plus souvent en période de mue). Les poils s’agglutinent et peuvent former des bourres indémêlables, surtout lorsque le pelage est laineux. Pour les chats qui portent un soin particulier à leur toilette, l’ingestion de ces poils provoque des vomissements, voir des constipations. Enfin, un pelage non entretenu favorise l’apparition de maladies cutanées.

Le choix de la brosse dépend à la fois de la densité et de la longueur du poil. Pour un chinchilla, une petite brosse souple suffit, mais chez le berger des Pyrénées, il vaut mieux utiliser une brosse dure avec des crans plus longs. Attention à certaines brosses blessantes, aux crochets recourbés. La brosse à rangée de dents uniques, courtes, fines et serrées, en métal, est la plus polyvalente. Elle ne blesse pas la peau, n’arrache pas le poil mais retire efficacement une grande quantité de poils morts alliant l’action mécanique à l’action électrostatique. Le brossage est aussi l’occasion d’inspecter la peau de votre animal, à la recherche de parasites.

Épilation et nettoyage des oreilles

La présence de poils gêne l’aération naturelle du conduit et peut entraîner l’apparition d’otites. Il convient de les épiler régulièrement. On peut procéder par petites tractions avec les doigts, ou bien utiliser une pince à épiler. Il peut être difficile d’épiler les deux conduits dans la foulée car le geste n’est somme toute pas des plus agréable et parfois, il est plus facile de le faire accepter au chien en deux temps. Une fois le conduit épilé, il doit être nettoyé, surtout sur les animaux plus sensibles aux otites (races prédisposées ou sensibilité individuelle). Pour cela, on remplit le conduit auditif avec un produit adapté et conseillé par votre vétérinaire. On masse de façon à bien faire remonter les sérosités accumulées dans le fond de l’oreille. Ensuite, on essuie ce qui ressort à l’aide d’un coton, ou d’une compresse enroulée autour du doigt. L’usage des cotons-tiges est à proscrire absolument. On peut former un bouchon difficile à dégager.

Nettoyage des yeux

Ce soin concerne les animaux aux nez courts (chat persan, bouledogue…), les animaux dont les canaux lacrymaux sont bouchés, et les plus sensibles (les chats roux ou blancs, les animaux aux yeux clairs).

Il faut éviter la persistance d’une région humide liée à l’écoulement des larmes au coin des yeux. Ce soin limite le risque de conjonctivite secondaire. On peut utiliser une lotion, des lingettes ou bien un gel, sur les conseils de votre vétérinaire. La lotion est directement versée sur l’œil que l’on nettoie ensuite, de l’intérieur vers l’extérieur avec un petit morceau de papier toilette. Le coton laisse des fibres, certaines compresses peuvent être irritantes. Lorsque l’on utilise du gel, il peut être versé sur le papier avant de nettoyer l’œil.

Nettoyage des plis

Certaines races, de chiens en particulier, présentent de nombreux plis sur la tête notamment. Ces plis demeurent humides et peu aérés, terrain propice au développement de certaines bactéries et lieu d’apparition des dermites. Il ne faut pas oublier les sharpei, dont les plis ne se limitent pas à la tête, les espaces interdigités (entre les coussinets), ou, chez les lapins par exemple, les replis de part et d’autre des bourses ou de la vulve. Chaque animal a sa morphologie, à vous de repérer ces zones sensibles. Il faut les nettoyer régulièrement et surtout les sécher en douceur, en veiller à ne jamais irriter la peau. Chasse aux épillets aussi dans ces plis, surtout entre les coussinets !

Coupe des griffes

Ce soin n’est pas forcément nécessaire pour tous les animaux. En effet, le chien sportif usera naturellement ses griffes, tout comme le chat qui adore les  faire sur le tronc d’arbre du jardin. Mais le lapin qui ne sort que dans votre salon, le chat d’appartement qui boude son griffoir ou encore le vieux toutou qui se déplace de moins en moins, peuvent avoir besoin d’une séance manucure.

Les griffes sont formées d’une partie irriguée et sensible à la base du doigt. Il ne faut couper que la partie extrême, qui ne comporte ni vaisseau, ni terminaison nerveuse. Sur une griffe blanche, c’est simple. On voit par transparence la partie rosée, à laquelle il ne faut pas toucher, et la partie transparente, au bout. C’est celle-ci que l’on peut couper. L’utilisation d’un coupe griffe en forme d’une paire de ciseaux est la plus facile, rapide et efficace. Il faut bien sûr le choisir adapté à votre compagnon. Les griffes du berger allemand sont plus dures que celles du lapin ! Sur une griffe noire, il est parfois plus prudent de faire un tour chez le vétérinaire ou le toiletteur. En général, en coupant ¼ tous les mois, on ne risque pas de couper trop court. Si tel est le cas, pas de panique, une petite compression et la pose d’un petit pansement temporaire suffit à régler le problème.

Dr Céline Lacourt

Enregistrer

Le Z'édito

le Z’édito de rentrée

Published by:

Déjà la rentrée ?

Tous les ans c’est la même chose. A peine le temps de s’abandonner à la douce caresse du soleil; de s’enivrer du parfum des fleurs; de se gorger de fruits délicieux; de gambader en de longues promenades à travers champs et forêts; de s’ébrouer dans la mer, les lacs et les rivières; de partir à la découverte de nouveaux horizons de s’adonner au farniente et de paresser à loisir…, bref, à peine le temps de gouter aux joies de l’été, que déjà c’est la rentrée.

Mais ne nous y trompons pas. Rentrer ne veux pas dire renoncer. Alors à nous de relever le défi et de faire rimer rentrée et gaité, rentrée et sérénité, rentrée et témérité !

Je vous embrasse, vous mes fidèles lecteurs, joyeux et téméraires !

Z le chien

Arts et cultures Mes Z'histoires

Top 15 des photos animalières 2017

Published by:

Œil de lynx

Pour faire une bonne photo animalière, on peut espérer avoir de la chance, ça arrive. Rarement. Le plus souvent c’est de patience dont il faudra faire preuve. Soigner sa lumière, sa composition, son cadrage et attendre, attendre encore… Et quand tout est parfait, clic ! savoir déclencher au bon moment.

Que ce soient pour immortaliser des rencontres improbables, des parades amoureuses, des combats ou des scènes de la vie quotidienne, les photographes ont su faire coïncider la nature et le graphisme. Les photos proviennent du monde entier et ont toutes en commun de célébrer les beautés de la faune sauvage.

Alors oui, je sais, l’année 2017 n’est pas encore terminée. Donc si vous vous sentez la fibre « reporter animalier », à vous de compléter ce top !

Pyramide de grenouilles. Jakarta, Indonésie. Photo Tanto Yensen

 

L’impala et le piqueboeuf. Parc Kruger, Afrique du Sud. Photo Eric Bosman

 

Illusion d’optique ou dinosaure préhistorique ? Photo Ross Foden

 

Tortue « bubblegum » ou la rencontre avec mésuse. Mer Rouge, Egypte. Photo Cinzia Bismark

 

Lions bien en rang. Zambie. Photo Tovie Hilley

 

Kung fu de mantes religieuses. Iran. Ali Khandan

 

Combat d’oiseaux. Lac Chilika, Inde. Photo Sujay Sankar

 

Bagarre de grizzlies. Alaska. Photo Jo Mac Intyre

 

Martins pécheurs. Ecosse. Photo Ali Abdulraheem

 

Loutre avec bonnet en algue. Californie, USA. Photo Beth Savidge

 

Colibri et sa fleur. Equateur. Photo Hymacar Valluri

 

Parade amoureuse digne des 1001 nuits. Campanie, Italie. Photo Ciro de Simone

 

L’amour sans se tromper. Photo Dave Bernes

 

La ronde des canards. Bangladesh. Photo Abdul Momin

 

Nouvel animal hybride : le daimpaon. Madhya Pradesh, Inde. Photo Amit Sharma

 

Enregistrer

Enregistrer