Category Archives: Education

Education Insolite Mes Z'histoires

chien intelligent

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Lucy première de la classe

Où se trouve la pomme ? Un petit génie canin prouve qu’il sait à quoi ressemble une pomme dans un jeu de carte.

Zelah Brandt, une professeure californienne de 45 ans, a entrainé sa jeune chienne à identifier les images et les couleurs en utilisant des cartes illustrées.

Zelah a appris ces tours à Lucy, sa croisée amstaff, par le renforcement positif. Et le résultat est tout simplement bluffant.

A quand des écoles pour élèves chiens ?

Education Mes Z'infos

La socialisation du chiot

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Pourquoi socialiser son chiot ?

Socialiser correctement un chien c’est lui permettre de vivre en harmonie avec son environnement et son entourage. Un chien non socialisé ou mal socialisé devient en général peureux ou agressif. Dans le premier cas, le chien développera du stress, se montrera anxieux ou angoissé lorsqu’il se retrouvera face à un événement ou une situation inconnue. Dans le second cas,  l’animal réagira aux situations inconnues par de l’agressivité. Ainsi, un animal non socialisé peut développer des troubles du comportements difficile à gérer.

La socialisation du chiot est une étape importante de son développement. Elle commence très tôt, au sein de sa fratrie. C’est sa mère qui lui enseigne les codes canins, d’où l’importance de ne pas séparer trop tôt le chiot de sa portée. Parallèlement à cet apprentissage, l’éleveur commence la socialisation proprement dite en multipliant les caresses, les rencontres avec d’autres animaux ou humains et les stimuli divers.

CHIEN-HEUREUX

Comment socialiser son chiot ?

Entre 2 et 3 mois, lorsque le chiot devient en âge d’être adopté, c’est au nouveau maitre de prendre la relève et de continuer le processus. Il s’agira alors de progressivement habituer le chiot à des situations variées telles que la promenade en ville, la rencontre avec d’autres chiens, avec d’autres animaux aussi, multiplier les interactions avec tout types d’humains, etc…

Si le chiot se montre craintif par rapport à une situation, ne pas insister de peur de le braquer et d’installer durablement la crainte, mais plutôt essayer de l’habituer progressivement. Par exemple, si le chiot a peur de l’eau, il ne sert à rien de le forcer, au contraire. En revanche, lors d’un jeu avec un autre chien, il se pourra que de lui même il tente de le suivre dans l’eau. Quelque soit la peur du chien,  le brusquer sera contre productif. Il faut plutôt essayer d’associer l’objet de la crainte à quelque chose d’agréable. Si le petit chiot se montre craintif envers les inconnus, on peut par exemple demander à ce que la personne lui donne une friandise à chaque rencontre. Si le chiot a peur en ville, emmenez le dans une rue très calme,  puis avec de plus en plus d’animation.

Pour résumer, il faut varier le plus possible les situations, ne pas insister en cas de peur, procéder de façon douce et progressive, utiliser les associations positives. Ainsi, vous avez toutes les chances d’avoir un toutou bien dans ses pattes et agréable à vivre.

 

Education Mes Z'infos

Dog Ethik

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

L’histoire

Sophie et Jean-Michel sont des passionnés de nature, d’animaux, de sport et de grand air. Mais de l’air justement, ils commençaient à en manquer dans le magasin de sport où ils travaillaient comme vendeurs…

Alors, pour échapper à la routine et donner un peu plus de sens à leur vie, ils sont entrés comme bénévoles à la SPA de Flayosc. Ce fut une révélation : ils voulaient travailler avec et surtout pour les animaux.

dogethik4

L’aventure

Commence alors la grande aventure pour nos deux passionnés.
Jean-Michel et Sophie quittent leur emploi de vendeurs pour travailler dans le refuge, tout en se formant.

Jean-Michel obtient la qualification de maitre de chenil (ainsi que le certificat de capacité, le brevet de premiers secours canins et la capacité de convoyeur d’animaux).
Sophie quant à elle se forme au métier d’éducateur canin et comportementaliste auprès des plus grands (Manuel Castaneda, Catherine Collignon…)

De ces années d’expériences et d’apprentissage, est né Dog Ethik. Son concept se base sur la compréhension des codes canins, le respect de la nature du chien et la recherche de l’harmonie avec l’humain.

dogethik2

L’éducation Canine

Partant du constat qu’une grande partie des abandons en refuge auraient pu être évités avec une bonne compréhension du chien, Sophie propose des séances pour éduquer ou rééduquer le chien en utilisant des techniques d’apprentissages respectueuses de l’animal. Même si, comme elle le dit, « on éduque à 30% le chien et à 70% le maitre… »

Et parce que la socialisation est un des aspects essentiels dans l’éducation et le bien être du chien, Sophie fait souvent appel à ses assistants canins : Bacchus et Guiness.

dogethik-bacchus2

Les services aux animaux

Dog Ethik propose la pension canine en milieu familial. Ici pas de box, mais une maison avec d’autres copains chiens, du terrain pour jouer, des canapés pour se prélasser. Ce service est complémentaire des séances d’éducation en ce qu’il permet d’évaluer le comportement du chien avec ses congénères et d’éventuellement remédier à des problèmes de timidité ou d’agressivité.

Toujours dans le but d’offrir une gamme complète de services dédiés au bien être des animaux et de leurs maîtres, Dog Ethik offre différentes prestations telles que le pet-sitting, le gardiennage au domicile, le transport chez le vétérinaire ou le toiletteur, etc…

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter leur site : www.dogethik.fr

dogethik7

Education Mes Z'infos

L’éducation positive

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Le concept

L’éducation positive est un concept de vie, une philosophie de la relation avec son chien, basée sur le respect et la non-violence. En aucun cas, le chien ne doit avoir peur de son maître, ni se sentir trompé.

La méthode

Pour cela on utilise le renforcement positif : méthode qui consiste à récompenser tous les bons comportements que réalise le chien, afin de l’inciter à les reproduire à nouveau. On peut récompenser son chien avec une friandise, une caresse, un jouet, etc…

happydog2

Les conséquences

Les relations entre le chien et son maître sont fondamentalement changées par rapport aux méthodes traditionnelles :
-le maître ne se pose plus en dominant, mais en guide, qui stimule la motivation et la créativité du chien, et qui canalise ses instincts, favorisant ainsi son insertion dans la famille et le monde civilisé.
– le chien réalise que son maître, s’il assume parfaitement cette position, est le leader de la relation, non parce qu’il faut le craindre mais parce qu’il sécurise et permet de s’épanouir.
Ces techniques de renforcements positifs sont également très efficaces pour rééduquer un chien adulte. Le chien va vite comprendre qu’il a plus intérêt à proposer des bons comportements, qu’à chercher par tous les moyen des actions négatives. Même les chiens seniors peuvent être éduqués en méthode positive : il n’est jamais trop tard pour leur apprendre de nouveaux exercices.

dog-clicker-training

Les liens

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites de :
Joseph Ortega, inventeur de la méthode naturelle et de l’école du chiot : www.ecole-de-chiot.fr
Catherine Collignon, pionnière du clicker training : www.animalin.net

Education Mes Z'infos

Le Clicker Training

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Clicker-training-golden-again

Les origines

Originaire des Etats-Unis où il était utilisé depuis les années 40 pour le dressage des animaux sauvages, le clicker training conquiert de plus en plus d’adeptes parmi les éducateurs canins et les propriétaires de chiens.

Le principe

En quoi cela consiste t’il ? Il s’agit d’une méthode positive basée sur le renforcement de comportements par le conditionnement et la récompense.

En pratique, grâce à un petit boitier en plastique muni d’une languette métallique, on émet un clic, ce clic étant aussitôt suivi d’une récompense (friandise ou caresse, selon les gouts du chien)

Dans un premier temps le chien assimile que clic = récompense. Lorsque ceci est acquis, on associe le clic a un comportement que l’on souhaite. Le chien comprendra très vite que tel type de comportement déclenche le clic et le proposera de lui-même.

En savoir plus

Afin d’approfondir le sujet je vous conseille de visiter le site de Catherine Collignon , pionnière en France de la méthode clicker training. Animalin : www.animalin.net