Category Archives: Mes Z’amis

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Harslo, le cabot

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Chien de cirque

Salut les gars ! moi c’est Harslo, le petit rigolo. J’ai plus d’un tour dans mon sac et pas froid aux yeux. Mais en plus de ça, j’ai un incroyable talent ! Eh oui, je pourrais passer à la télé.

Donc mon truc à moi, c’est de réussir à faire tenir des objets sur ma tête de petit teckel.

Ne rigolez pas, ce n’est pas si facile. Surtout quand on passe à des objets ronds comme un avocat…

…ou un ballon. Neymar n’a qu’à bien se tenir !

D’ailleurs moi aussi j’ai gagné une coupe, et j’en suis pas peu fier.

Mais mon plus gros challenge est de faire tenir un cookie, sans qu’il n’atterrisse dans ma gueule…

Insolite Mes Z'histoires Portraits Tendresse

Woody le teckel

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Bonjour ! Moi c’est Woody. J’ai bien fière allure ne trouvez vous pas ?

Et eux ce sont Tania et Andy, mes maîtres. Ou mes serviteurs, selon le point de vue que l’on adopte…

Ils m’ont donné le nom d’un personnage de Toy Story, un beau cow boy.

Je suis chouchouté au delà du possible. Rien n’est trop beau pour ma petite tête de teckel d’amour (c’est comme ça qu’ils parlent de moi, mes maîtres…)

Il faut dire que, faute d’avoir une hauteur suffisante, je possède une classe naturelle.

J’ai d’ailleurs toute une panoplie de dandy, à faire pâlir plus d’un cabot.

Mes maitres m’ont meme offert toute une collection de mini-moi. Trop mignon !

Arts et cultures Insolite Mes Z'histoires Portraits

Artistes de tous poils

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Abstraction canine

Après Pigcasso le cochon d’Afrique du Sud, c’est au tour d’Hunter le shiba inu de s’illustrer dans la carrière d’artiste peintre.

Les shiba inu sont des chiens japonais réfléchis, attentifs et intelligents. Ces qualités ne font pas défaut à Hunter, mais ses maitres ont su déceler chez lui ce petit quelque chose en plus qui en fait un artiste.

A force de patience Kenny et Denise ont appris à Hunter à se servir d’un pinceau et d’une palette afin qu’il puisse exprimer sa créativité sur une toile. Le résultat est bluffant !

Ses maitres disent de lui « Comme tous les chiens, Hunter aime faire des tours, surtout si ça lui rapporte une friandise. Mais avec lui, cela va plus loin. Quand il apprend quelque chose de nouveau, on voit vraiment qu’il est fier de lui. Ce n’est pas juste la friandise qui le motive. On sent bien qu’il aime apprendre et découvrir de nouvelles choses, même si au début il n’y arrive pas. C’est quelque chose que partagent la plupart des artistes et la plupart des chiens. »

Les toiles d’Hunter sont vendues sur Etsy et les bénéfices sont reversés à une association d’aide aux animaux.

Regardez comme il a fière allure devant ses œuvres. Chapeau l’artiste !

 

Enregistrer

Enregistrer

Héros Mes Z'histoires Portraits

Laïka, chienne de l’espace

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Une vie de chien…errant

C’est l’histoire d’une petite chienne bâtarde noire et blanche, trouvée errante dans les rues de Moscou.

Elle a environ deux ou trois ans, pèse six kilogrammes et est extrêmement docile. Ce sont ses qualités qui lui permettent d’être sélectionnée parmi d’autres chiens errants afin de participer au programme spatial de l’URSS.

Son entraînement consiste principalement à supporter une combinaison de cosmonaute, vivre dans une toute petite cage, résister aux forces gravitationnelles, à un bruyant simulateur de vol ainsi qu’à de nombreuses vibrations.

Plusieurs noms lui furent donnés, mais c’est sous celui de Laïka, qui signifie « petit aboyeur » en russe, qu’elle rentrera dans la postérité.

laika-timbre3

Héroïne malgré elle

En pleine guerre froide, la compétition des programmes spatiaux fait rage entre les USA et l’URSS. Après le succès du lancement du premier satellite artificiel, Spoutnik 1,  le 4 octobre 1957, Nikita Khrouchtchev ordonne de mettre immédiatement en orbite un autre satellite  afin de célébrer le 40e anniversaire de la Révolution bolchevique qui aura lieu le 7 novembre. Mais avec cette fois-ci, un être vivant à l’intérieur.

Le 3 novembre 1957, Laïka devient ainsi le premier être vivant à voyager dans l’espace. C’est aussi, malheureusement, la date de sa mort…

laika1

Martyre de la science… et de la guerre froide

Dès le départ, il est entendu que Laïka ne reviendra jamais vivante sur Terre. Selon la version officielle, le septième jour dans l’espace, sa ration de nourriture doit contenir un poison destiné à l’euthanasier. Ce n’est qu’en 2002, que le Dr Malachenkov révéla que Laïka mourut environ 5 ou 6 heures après le lancement, à cause d’une défaillance du système de régulation thermique.

Ainsi, contrairement à ce qui avait été affirmé pendant des décennies par la propagande, cette mission fut en fait un semi-échec.

Le 14 avril 1958, le cercueil spatial de Laïka se consume dans l’atmosphère, 163 jours après son lancement.

laika-timbre1

La pionnière des canistonautes

Le 19 août 1960, deux autres chiennes, Strelka et Belka, partent dans l’espace à bord de Spoutnik 5 pour revenir cette fois-ci, saines et sauves sur Terre. Après ce vol réussi, d’autres chiens retournèrent dans l’espace au cours des années soixante. En 1966, Verterok et Ugolyok établissent un record en passant 22 jours en orbite.

laika-monument

Postérité

Depuis 1997, Laïka, l’étoile filante de l’aéronautique russe, possède sa propre plaque commémorative au cœur de Star City, tout près de Moscou. Par ailleurs, de nombreux timbres à son effigie ont été édités.  Pour tous, elle restera la première chienne de l’espace, une héroïne des temps modernes.

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Dans les yeux de Mr Dobbs

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page

Print

Email this to someone

Share on Facebook

Tweet about this on Twitter

Bonjour, je m’appelle Dobby, plus connu sous le nom de Mr Dobbs, le roi du selfie !

Car oui, c’est bien moi qui prend les photos

C’est parfois un peu acrobatique

Il faut savoir serrer les dents

Et aussi savoir tirer les ficelles

Parfois ça rate un peu

 

D’autres fois c’est l’apothéose

En toute humilité bien sûr

Certains trouvent que j’ai une drôle de tête

Mais ce n’est pas ça qui m’arrête

Pour tout dire : je suis fan de moi !

Parce que je suis trop mignon !

Et ce n’est pas ma maîtresse qui dira le contraire

Photos : Mr Dobbs

Insolite Mes Z'histoires Portraits

sourcils de chien

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Moi Z le chien, j’avoue avoir un faible pour tous les excentriques, les fantaisistes, les hurluberlus, ceux au physique particulier, ceux qui ne rentrent pas dans les cases…

Voici mon nouvel ami : le chihuahua de Jessica alias Mister Sourcils ! On dirait l’enfant chien de Frida Khalo et Groucho Marx, un vrai phénomène celui là. Et tout est garanti 100% naturel, ni retouches, ni maquillage. Rigolo non ?

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Le nouveau chat grincheux

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

°°°

Sans doute vous souvenez vous de Tardar Sauce, alias Grumpy Cat, que nous vous avions présenté sur ce site. Hélas, cette petite chatte au minois boudeur, véritable star d’internet, s’est éteinte à l’age de 7 ans le 14 mai 2019.

Un autre prétendant au trône de chat le plus grincheux du monde est apparu depuis peu sur la toile. Il s’agit de Louis, un persan blanc et crème de 6 ans.

C’est vrai qu’il possède une physionomie très particulière, on pourrait même dire un air pas commode.

Et ce, dés son plus jeune âge. Avec ou sans déguisement d’Halloween…

Pas commode on vous dit !

Mais bien sûr pour sa maîtresse c’est le plus beau du monde !

Insolite Mes Z'histoires Portraits Tendresse

Nala, le chat nomade

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

C’est la belle vie pour ce jeune chat de gouttière depuis qu’il a croisé la route de Dean. Une vie d’aventure et de partage, de liberté et de tendresse.

Un jour, Dean Nicholson, un écossais d’une trentaine d’année, a décidé de quitter son job de soudeur et de découvrir le monde à vélo. Il a commencé par relier Dunbar à Newcastle où il a pris un ferry pour Amsterdam.
Puis il a pédalé à travers la Belgique, la France, la Suisse, l’Italie, pris un ferry pour la Croatie et continué jusqu’en Bosnie.
C’est là qu’il a trouvé un petit chat abandonné qu’il a adopté et appelé Nala.

Dean a alors customisé son vélo pour pouvoir emmener son petit protégé dans ses aventures. Depuis Nala a déjà parcouru l’Albanie et la Grèce avec son nouveau papa. Il a même son propre passeport. Longue et heureuse route à ce joli tandem !

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Princess Paris

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Star d’instagram

Pour ses 18 ans, Sofie Braid, fan de Paris Hilton, a reçu le plus beau des cadeau imaginable : un chihuahua. Le même chien que son idole.

Elle l’a appelé Princess Paris et n’a cessé de la mitrailler sous toutes les coutures, avec ou sans costume. Tant et si bien que Princess Paris est rapidement devenue l’une des coqueluches d’Instagram. Son compte est même suivi par…Paris Hilton !

Insolite Mes Z'histoires Portraits

Chasseur de fantômes

Published by:

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Bonjour, je m’appelle Basil et je suis un beau border colley de 14 ans

Et lui là, avec sa tête un peu terrifiante, c’est mon maître Ian Wood. Il est chasseur de fantômes. Et du coup, moi aussi !

Il parait que j’ai un flair à nul autre pareil pour détecter des entités et autres présences étranges…

Alors on fait équipe, Ian et moi. J’ai même un certificat qui l’atteste et un uniforme officiel.

Et puis finalement, malgré son air pas commode, Ian est un un gentil colosse. Ce que j’adore le plus, après une bonne journée de travail, c’est de partager avec lui un moment sur le canapé en écoutant « Ghostbuster »