Category Archives: Héros

Héros Mes Z'histoires Portraits

Thor, l’akita fidèle

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Hachiko

Vous connaissez peut-être l’histoire d’Hachiko, cet akita inu devenu un héros au Japon, symbole de la loyauté et de la fidélité jusqu’après la mort.
Sinon, je vous invite à la lire en cliquant sur son portrait ci dessous :

Thor

Il faut croire que l’histoire parfois se répète.
Au Brésil cette fois, un akita inu blanc nommé Thor, est en train de devenir lui aussi une légende.

Thor et son maitre, le peintre Claudio Cantarelli, partageait une vie harmonieuse et sereine. Ils avaient l’habitude de se promener tous les jours dans les rues de Capaava do Sul.
Malheureusement, en décembre 2015, Claudio mourut subitement à l’age de 58 ans.

Thor était inconsolable et son état physique commençait à se dégrader dangereusement.

Chaque jour il refaisait tristement le même chemin que celui qu’il empruntait avec son maitre.

Chemin qui le menait chez le vétérinaire où Claudio avait l’habitude de s’arrêter pour discuter un peu.

Saionara, une des voisines de Claudio, agée de 76 ans a décider de l’adopter.

Et de lui donner les soins et l’amour qu’il mérite.

Ce qui n’empêche pas Thor de refaire cette même promenade chaque jour, en souvenir de son maître.

Souhaitons lui une deuxième vie heureuse avec Saionara, qui signifie au revoir en japonais…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Héros Mes Z'histoires

Diesel

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

je suis chien

La mort de Diesel, la chienne d’assaut du RAID, touchée par l’explosion d’une kamikaze le 18 novembre dernier, a beaucoup attristé tous les amoureux des animaux.

La femelle berger malinois, âgée de 7 ans, était entrée en premier dans l’appartement pour permettre aux policiers d’évaluer les risques, lorsque la terroriste a activé ses explosifs. L’animal n’a malheureusement pas survécu.  Peu de temps après l’annonce de son décès, des internautes émus avaient même lancé le hashtag #JesuisChien

Diesel1

Diesel

I am dog

Diesel a reçu à titre posthume la médaille Dickin, la plus haute distinction récompensant les animaux pour leur courage, décernée par l’association britannique Dispensaire populaire pour les animaux malades (PDSA). La médaille Dickin, créée en 1943, a été remise à des pigeons qui ont transporté des messages lors de la Deuxième guerre mondiale derrière les lignes ennemies, ou encore à des chiens de l’armée qui ont détecté des bombes déposées par les talibans en Afghanistan.

Toujours en Angleterre, la police du North Yorkshire a baptisé sa dernière recrue canine Diesel en honneur au chien tué dans les attentats de Paris. « Le nom Diesel a été choisi en mémoire du chien policier qui a été tué durant le raid dans un appartement de Saint-Denis à Paris, en novembre, a indiqué le sergent Simon Whitby de la section canine. Sa mort nous a tous touchés et faire perdurer ce nom est une façon d’honorer la mémoire de Diesel. »

Diesel-uk-1

Diesel Junior

Dobrynya

La Russie a offert à la France un chiot berger allemand, pour remplacer Diesel, nommé Dobrynya en hommage à un héros de conte populaire.

Le vice-ministre russe de l’Intérieur a remis le chiot  à l’ambassadeur de France en Russie, lors d’une cérémonie organisée à l’ambassade. La remise de ce chiot à la police française est vue par les Russes « comme un symbole de l’unité de nos peuples dans la lutte implacable contre le terrorisme », a-t-il ajouté avant de placer Dobrynya dans les bras de l’ambassadeur français.

Dobrynya1

Dobrynya

Souhaitons à Diesel Junior et Dobrynya une longue et belle vie, intense et héroïque digne de Diesel, mais avec un destin moins tragique. God bless the dog !

 

Héros Mes Z'histoires

Belle et Sébastien

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

disque

Les feuilletons télévisés

En 1965, les français découvrent, sur l’unique chaine de l’ORTF, le couple formé par un jeune garçon et une grande chienne blanche : Belle et Sébastien.

Le garçon, ils le connaissent déjà, pour l’avoir vu dans le feuilleton « Poly ». Il s’appelle Medhi et c’est le fils de la réalisatrice Cécile Aubry. Elle le fera d’ailleurs tourner dans chacune de ses productions : dés l’age de 5 ans dans « Poly », puis à partir de 9 ans dans « Belle et Sebastien » et adolescent dans « le jeune Fabre ».

Le chien, ou plutôt la chienne à l’écran, s’appelle Belle. C’est un magnifique chien de montagne des Pyrénées. Le rôle de Belle sera en fait tenu par deux mâles: Flankers, auquel succédera Yalov, à la mort accidentelle de Flankers en 1967.

feuilleton

L’histoire raconte l’amitié entre un petit garçon orphelin, recueilli par un berger, et une chienne née le même jour que lui. Ensemble ils vont vivre bien des aventures.

Deux autres saisons vont suivre : « Sébastien parmi les hommes » en 1968, toujours avec Belle, puis « Sébastien et la Mary-Morgane »en 1970, dans lequel Sébastien se console de la mort de Belle.

Ces feuilletons ont marqué et ému toute une génération. Entendre les génériques belle et l’oiseau , c’est un peu comme ouvrir une boite de madeleines…

affiche-film1

Les films

Nicolas Vanier s’empare du mythe et réalise un remake intitulé comme l’original, sorti au cinéma en 2013. Le rôle de Sébastien est tenu par Félix Bossuet, dont c’est la première apparition à l’écran.
C’est Garfield, encore un mâle, qui incarne Belle. Ce gros patou de 3 ans et 75 kg a été choisi parmi une centaine d’autres chiens. Ses atouts: une haute taille, un pelage immaculé et une grande gentillesse. Garfield est secondé par deux doublures : Fort, docile et obéissant qui apparait dans les scènes d’action, et Frippon, le plus doux, qui apparait dans les scènes de tendresse et de complicité entre Belle et Sébastien.

Une suite vient de sortir sur les écrans : « Belle et Sébastien : l’aventure continue » réalisée par le canadien Christian Duguay. L’occasion de retrouver le jeune Félix et son inséparable compagne Belle et d’offrir de beaux souvenirs aux prochaines générations.

affiche-film2

 

Enregistrer

Enregistrer

Héros Mes Z'histoires

Uggie l’artiste

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Une vie de chien

C’est une histoire comme Hollywood les aimes tant, l’histoire d’un chien abandonné devenue une véritable star, brillant au firmament de Hollywood Boulevard.

Comme souvent, tout débute par une rencontre. Pour Uggie, celle avec le dresseur Omar von Muller sera décisive.
Uggie est un petit Parson Russel Terrier (et non un Jack Russel Terrier comme il est souvent dit), né en 2002. Il est abandonné tout jeune par ses maitres et recueilli par Omar Von Muller, ce qui lui évite la fourrière.
Omar possède déjà plusieurs chiens et chats qu’il entraine pour le cinéma. Il commence à faire l’éducation du petit Uggie, qui se révèle vite être un excellent élève, vif, intelligent, et particulièrement expressif. Ainsi commence la vraie vie d’artiste pour Uggie.

uggie-dujardin

Chapeau l’artiste !

Uggie débute sa carrière cinématographique en 2005 dans un film de Larry Clarck (Wassup Rockers), enchaine avec Mr Fix it en 2006, avant de jouer aux côtés de Reese Witherspoon et de Robert Pattinson dans De l’eau pour les éléphants en 2011.
Mais c’est en 2012 qu’Uggie atteint la consécration avec The Artist, un film de Michael Hazanavicius, hommage au cinéma muet des années 1920. Il y partage l’affiche avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo, auxquels il vole pratiquement la vedette.

Jean Dujardin a dit de lui : « Uggie est un chic type ! C’est un super acteur, travailler avec lui était vraiment facile… Le seul problème était qu’il me prenait certains jours pour une grosse saucisse !  »

Uggie-Bérénice

Ce rôle lui vaudra une renommée internationale et la Palme Dog au festival de Cannes. Il aura même le privilège de laisser ses empreintes sur le Walk of Fame, le fameux trottoir des célébrités à Hollywood où il a désormais son étoile.

Ce petit chien hors du commun tire sa dernière révérence le 7 aout 2015, à l’âge de 12 ans, rejoignant, au côté de Lassie et Rintintin, les plus grandes stars au firmament.

uggie-star

Héros Mes Z'histoires

Croc Blanc

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Le chien-loup et les hommes

En 1906, l’écrivain américain Jack London publie un roman intitulé White Fang, qui en Français deviendra Croc Blanc.

Le roman relate l’histoire d’un chien-loup né à l’état sauvage d’une mère chienne et d’un père loup, se trouvant confronté au monde des hommes.

crocblanc-livre

Croc Blanc est né dans une meute vivant dans le grand nord, son père était un loup et sa mère mi-chien, mi-loup. Il est capturé par des indiens et grandit sous la protection de son maître, Castor gris, qui lui enseigne la dure vie de chien de traîneau.

Mais son destin bascule lorsque Castor Gris le vend à Beauty Smith, un homme violent qui veut gagner de l’argent en le faisant participer à des combats de chiens. Avec ce second maître, Croc Blanc devient une bête sauvage.

Heureusement, au cours d’un combat qui allait lui être fatal, il est racheté par Weadon Scott, son troisième et dernier maître, dont la patience lui permettra d’apprendre l’amitié avec les hommes.

Le roman a été adapté plusieurs fois au cinéma et à la télévision et même en bande dessinée. Le personnage de Croc Blanc fait parti de ces héros que nous gardons dans un coin de notre cœur d’enfant.

crocblanc-film

Les chiens-loups aujourd’hui

Deux seules races de chiens-loups sont actuellement reconnues par la Fédération cynologique internationale : le Chien-loup tchécoslovaque issu de croisements de bergers allemands et de loups des Carpates et le Chien-loup de Saarloos créé par Lendeert Saarloos à partir d’un berger allemand et d’une louve sibérienne.

 

Enregistrer

Héros Mes Z'histoires

Lassie

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Lassie chien fidèle

Nous sommes tous plus ou moins nostalgiques de notre enfance. La période de la vie où l’insouciance, l’innocence et l’imaginaire rendent la vie quotidienne si magique.

Il y a des histoires d’animaux qui ont marqué les enfants du monde entier. Je vous ai déjà raconté l’histoire de Rintintin,  aujourd’hui le tour de Lassie est venu.

livre-lassie

 Le Roman

Lassie come home est le titre original d’un roman pour la jeunesse écrit en 1938 par Eric Knight. L’idée de ce roman lui est venue après que sa propre chienne, un border collie nommée Toots, se soit perdue dans la forêt et réussie à retrouver sa maison.

L’action du roman se passe en Angleterre à Green all Bridge dans le Yorkshire.

lassiecomehome

Lassie est célèbre dans toute la région car elle est le plus beau border collie de la contrée et qu’elle possède une régularité digne d’une horloge : tous les jours à quatre heures moins cinq elle attend son petit maître Joe à la sortie de l’école.

Et surtout elle fait l’orgueil de tous car son maître Sam Carraclough a toujours refusé de la vendre au riche duc de Rudling propriétaire d’un chenil avec les plus beaux spécimens de chiens de toute l’Angleterre.

Malheureusement le chômage fait rage et bientôt Sam Carraclough est contraint de vendre Lassie au duc de Rudling. Le petit Joe est anéanti et ne comprend pas la décision de son père. Mais le lendemain à sa grande surprise il retrouve Lassie l’attendant à la sortie de l’école comme à son habitude. C’est qu’elle s’est échappée la maligne !

Hélas son père l’oblige à la ramener au duc de Rudling et ce dernier va faire mettre un grillage haut de plus de 2 mètres pour empêcher Lassie de s’enfuir.

Malgré le grillage, Lassie parvient à sauter et pour la seconde fois va retrouver son petit maître, fou de joie, celui-ci décide de la cacher. Mais son père trouve la cachette et lui demande de venir avec lui ramener le chien au duc de Rudling, et de commander à Lassie de ne plus jamais s’échapper. La mort dans l’âme Joe obéit et Lassie semble comprendre ce que lui demande son maître.

Le duc décide d’emmener Lassie en Ecosse pour la faire participer à des concours. L’Ecosse, c’est loin très loin, plus de 500 km, le petit Joe se désespère, il sait à présent qu’il ne reverra plus sa Lassie.
En Ecosse Lassie  refuse de s’alimenter correctement, elle maigri et grâce à la petite fille du duc, elle arrive à s’enfuir.

lassie

Voilà Lassie sur les routes, seule et à la merci d’innombrables dangers. Deux chasseurs lui tirent dessus, blessée elle s’écroule dans un fossé.

Un vieux couple trouve la chienne et décide de la recueillir et la soigner, Lassie reprend des forces et le couple s’attache beaucoup à Lassie, qu’il garde dans leur maison. Mais tous le jours aux environs de 16h la chienne se met à faire es va-et-vient devant la porte de la maison. Le couple comprend que l’animal a une mission à remplir et décide de la laisser partir.

Lassie reprend son périple vers le sud. Traverse péniblement une grande rivière, des enfants la voient et lui jettent des pierres. Elle réussit à leur échapper, mais elle est capturée par des ramasseurs de chiens errants. Une fois encore, Lassie parvient à s’échapper. Lassie sait à présent que les hommes représentent le danger. Désormais, elle évite les routes et prend des chemins isolés.

Rowlie le potier conduit une roulotte, et son petit chien, Toots, l’accompagne. Ils croisent la route de Lassie, le potier est sous le charme de Lassie, il vaut l’amadouer, mais Lassie est très méfiante. Elle se contente de suivre la roulotte. Rowlie la nourrit et le trio continue son chemin.

Voici qu’un soir des bandits surgissent et attaquent Rowlie pour lui voler son argent. Le petit chien Toots tente de défendre son maître, mais un des malfrats lui assène un coup de massue : le petit chien est tué sur le coup. Lassie accourt pour défendre le potier, et les voleurs finissent par s’enfuir. Lassie et Rowlie font encore un bout de chemin ensemble. Arrivée à un carrefour, Lassie s’arrête. Le potier comprend que leurs chemins se séparent ici. Il aurait pourtant bien aimé garder la chienne.

Rampant plus que marchant, Lassie s’écroule devant la porte de l’école de Joe et ne bouge plus. Elle sait qu’elle vient d’arriver à bon port, c’est là que Joe l’aperçoit et reconnait le chien crasseux et décharné. On transporte aussitôt le chien chez Joe.

Les parents du petit garçon ne grondent pas leur fils cette fois-ci, trop émus de l’exploit accompli par l’animal. Tout est fait pour soigner Lassie et aucune dépense n’est épargnée pour la sauver. Lassie guérit et elle a même des petits. Le duc de Rudling, rentré d’Écosse, est impressionné par l’exploit de Lassie. Il permet à Sam et à Joe de garder le chien et propose même à Sam de s’occuper de son chenil. Lassie, est enfin de retour et avec elle le bonheur revient à la maison.

Les films

lassie-courage

 

Un premier film directement adapté du roman sort en 1943, avec Elisabeth Taylor, intitulé Lassie come home en anglais et Fidèle Lassie en Français. Suivront 4 autres films dans les années 40 : le fils de Lassie, Le courage de Lassie, le maître de Lassi et le défi de Lassie.

D’autres films seront tournés plus tardivement : La magie de Lassie en 1978, Lassie, des amis pour la vie en 1994 et  Lassie en 2005

 

Les séries

serie-lassie

De 1954 à 1974 une série américaine intitulée Lassie connait un immense succès. Elle sera suivi par d’autres

Le premier chien qui interpréta le rôle de Lassie se nommait Pal . Il est le père de nombreux chiots et neuf de ses descendants directs lui succédèrent pour le rôle. Tous les chiens qui ont interprété Lassie étaient des mâles car les femelles perdent leur fourrure une fois dans l’année, ce qui empêchait de tourner une année entière.

A noter que, comme Rintintin, Lassie possède son étoile sur Hollywood Boulevard !

lassie-etoile

 

Héros Mes Z'histoires

Hachiko

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Les jours heureux

En 1924, le professeur Hidesaburo Ueno de l’université de Tokyo reçoit en cadeau un chiot de race Akita Inu qu’il nomme « Hachiko ».

Tous les matins Hachiko accompagne son maître qui part prendre son train à la gare de Shibuya pour se rendre à l’université. Et chaque soir, Hachiko revient à nouveau à la gare pour l’attendre.

hatchi

Fidèle par delà la mort

Mais le 21 mai 1925, Hidesaburo Ueno meurt brusquement d’une hémorragie cérébrale sur son lieu de travail.

Hachiko vient le chercher comme d’habitude. Et ainsi, chaque jour, il continue de se rendre à la gare de Shibuya pour attendre son retour. Jour après jour, pendant près de 10 ans, il retourne précisément à l’heure à laquelle le train de son maître était supposé arriver, et il attend.

En 1932, un journaliste relate l’émouvante histoire de ce vieux chien qui attend son maitre décédé depuis plus de 7 ans. Hachiko devient une célébrité nationale, symbole de la loyauté et de la fidélité. On le surnomme Chuken qui signifie chien fidèle.

Le 8 mars 1935, Hachiko meurt, à l’age de 11 ans. Il est alors empaillé et conservé au Musée national de la nature et des sciences de Tokyo tandis qu’une partie de ses restes est enterrée au cimetière Aoyama à côté de la tombe de son maître.

hachiko-chien

La postérité

En avril 1934, une première statue de bronze est érigée en l’honneur de Hachikō de son vivant, devant la gare de Shibuya. Hachiko lui-même est présent lors de l’inauguration. Cette statue fut fondue lors de la pénurie de métaux durant la Seconde Guerre mondiale.

Une nouvelle statue est inaugurée en août 1948, toujours à  la gare de Shibuya. C’est aujourd’hui un lieu de rendez-vous où les amoureux viennent se prêter serment de fidélité. Une cérémonie en hommage à Hachiko y est organisée tous les ans au mois d’avril.

hachiko-shibuya-statue

L’histoire d’Hachiko a  été adaptée au cinéma, une première fois au Japon en 1987, puis dans un remake américain intitulé Hatchi avec Richard Gere sorti en 2009.

affiche-hatchi

Enfin réunis

Le 8 mars 2015, une nouvelle statue est inaugurée en grande pompe à l’université d’agriculture de Tokyo, représentant Hachiko sautant joyeusement vers son maitre. Ainsi ils sont enfin à nouveau réunis.

hachiko-shibuya-statue-2015-5

Enregistrer

Héros Mes Z'histoires

Laïka, pionnière de l’espace

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Une vie de chien…errant

C’est l’histoire d’une petite chienne bâtarde noire et blanche, trouvée errante dans les rues de Moscou.

Elle a environ deux ou trois ans, pèse six kilogrammes et est extrêmement docile. Ce sont ses qualités qui lui permettent d’être sélectionnée parmi d’autres chiens errants afin de participer au programme spatial de l’URSS.

Son entraînement consiste principalement à supporter une combinaison de cosmonaute, vivre dans une toute petite cage, résister aux forces gravitationnelles, à un bruyant simulateur de vol ainsi qu’à de nombreuses vibrations.

Plusieurs noms lui furent donnés, mais c’est sous celui de Laïka, qui signifie « petit aboyeur » en russe, qu’elle rentrera dans la postérité.

laika-timbre3

Héroïne malgré elle

En pleine guerre froide, la compétition des programmes spatiaux fait rage entre les USA et l’URSS. Après le succès du lancement du premier satellite artificiel, Spoutnik 1,  le 4 octobre 1957, Nikita Khrouchtchev ordonne de mettre immédiatement en orbite un autre satellite  afin de célébrer le 40e anniversaire de la Révolution bolchevique qui aura lieu le 7 novembre. Mais avec cette fois-ci, un être vivant à l’intérieur.

Le 3 novembre 1957, Laïka devient ainsi le premier être vivant à voyager dans l’espace. C’est aussi, malheureusement, la date de sa mort…

laika1

 

Martyre de la science… et de la guerre froide

Dès le départ, il est entendu que Laïka ne reviendra jamais vivante sur Terre. Selon la version officielle, le septième jour dans l’espace, sa ration de nourriture doit contenir un poison destiné à l’euthanasier. Ce n’est qu’en 2002, que le Dr Malachenkov révéla que Laïka mourut environ 5 ou 6 heures après le lancement, à cause d’une défaillance du système de régulation thermique.

Ainsi, contrairement à ce qui avait été affirmé pendant des décennies par la propagande, cette mission fut en fait un semi-échec.

Le 14 avril 1958, le cercueil spatial de Laïka se consume dans l’atmosphère, 163 jours après son lancement.

laika-timbre1

La pionnière des canistonautes

Le 19 août 1960, deux autres chiennes, Strelka et Belka, partent dans l’espace à bord de Spoutnik 5 pour revenir cette fois-ci, saines et sauves sur Terre. Après ce vol réussi, d’autres chiens retournèrent dans l’espace au cours des années soixante. En 1966, Verterok et Ugolyok établissent un record en passant 22 jours en orbite.

laika-monument

Postérité

Depuis 1997, Laïka, l’étoile filante de l’aéronautique russe, possède sa propre plaque commémorative au cœur de Star City, tout près de Moscou. Par ailleurs, de nombreux timbres à son effigie ont été édités.  Pour tous, elle restera la première chienne de l’espace, une héroïne des temps modernes.

 

 

 

 

 

 

 

Héros Mes Z'histoires

Un héros nommé Rintintin

Published by:

Partagez ce contenu !Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
L’histoire de Rintintin, ou quand la réalité ressemble à un conte de fées moderne.

 

Le rescapé

Il était une fois, au début du XXe siècle, tandis que le monde se débattait pour en finir avec la 1ère guerre mondiale, le 15 septembre 1918 pour être plus précis…

Une unité de l’armée américaine détachée en Meurthe et Moselle découvre sous les décombres d’un chenil, une chienne qui a mis bas cinq chiots. Attendris, les soldats se partagent les chiots, le caporal Lee Duncan décide d’en prendre 2 qu’il baptise Nénette et Rintintin en hommage aux poupées que les enfants lorrains ont l’habitude d’offrir aux soldats pour leur porter chance.

Au moment de rentrer dans son pays, Lee Duncan décide d’emmener ses chiots mais malheureusement pendant le voyage Nénette tombe malade et meurt, ne reste donc que le solide Rintintin.

duncan_rintintin

 

La gloire

A Los Angeles, Lee Duncan dresse son chien et le présente à plusieurs concours, Jusqu’au jour où le producteur et réalisateur Darryl Zanuck présent à un de ces concours tombe sous le charme de ce chien qui sait si bien sauter et franchir toute sorte d’obstacles. Il n’en faut pas plus pour le décider à le faire participer au film d’Irving Cummings « The Man from the hell’s river » en 1922.

Rintintin tourne dans 26 films et accède à la gloire jusqu’à obtenir son étoile à Hollywood Boulevard. Il mourra en 1932 dans les bras de Jean Harlow.
Effondré, son maître Lee Duncan décide de le faire enterrer en France au cimetière animalier d’Asnières-sur-Seine.

rintintin-etoile

La descendance

Rintintin aura sept descendants directs qui prirent le relais et devinrent acteurs à leur tour, certains jouant le rôle-titre de la célèbre série américaine Rintintin créée en 1954.

En 2007, Rintintin, le film de Danny Lerner rendit hommage au premier acteur canin suivi en 2008 d’un documentaire Rintintin, un mythe franco-américain, écrit et réalisé par le français Vincent Hachet.

rintintin