Mes Z'infos Zoom sur

Le Furet

Partagez ce contenu !Print this page
Print
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

 Le furet est la forme domestique du putois européen.

La domestication de cet animal remonte à plus de 2000 ans, lorsque le furet était utilisé pour détruire les nuisibles comme les rats ou les serpents, puis pour la chasse au lièvre.

Plus tard, il a été élevé pour sa fourrure, utilisé comme animal de laboratoire avant de prendre toute sa place comme animal de compagnie. Ainsi l’an dernier en France, plus de 2200 furets ont été enregistrés.

Un petit carnivore

Le furet est un mammifère de petite taille appartenant à la famille des Mustélidés. À l’âge adulte, le mâle peut peser jusqu’à 1,5kg et mesurer, queue comprise, jusqu’à 56cm. La femelle est comme souvent plus petite et pèse en général moins d’1 kg.

C’est un prédateur. Son corps fin et long lui confère une grande agilité et lui permet aussi bien de grimper facilement que de se faufiler dans les terriers.

C’est un carnivore strict. Il convient de lui proposer une alimentation adaptée. Elle existe sous forme de croquettes mais certains propriétaires font le choix de proposer une alimentation fraîche sous forme de viande crue. Ce choix doit être raisonné car une alimentation crue doit s’accompagner d’une hygiène très rigoureuse sous peine d’intoxication alimentaire. Il est parfois nécessaire de complémenter l’alimentation du furet par l’apport de vitamines ou de certains minéraux. La digestion du furet est très courte et il apprécie de faire plusieurs petits repas dans la journée. De l’eau et une gamelle de croquettes à disposition permettent de satisfaire ce besoin.

La robe du furet était traditionnellement albinos. Le chasseur pouvait ainsi repérer facilement son acolyte. La place prise progressivement par celui-ci comme animal de compagnie a fait évoluer la demande et c’est aujourd’hui plutôt le furet putoisé qui est rencontré. Les robes sont plus variées et certains animaux présentent une fourrure à poils longs.

 Une vraie compagnie

Le furet s’adapte très bien à la vie au sein d’une famille.Propre, il fait ses besoins dans une litière et peut évoluer dans un environnement sécurisé. Il répond à son nom, apprécie les caresses.
C’est également un animal curieux et joueur et il est prudent, en l’absence des propriétaires, de le laisser dans un parc.

Le furet possède une petite tête avec une mâchoire puissante, portant 36 dents.
Il possède 2 glandes de chaque côté de l’anus qui sécrètent une forte odeur en cas de stress ou de douleur intense.

Le furet peut être « éduqué »et certains prennent plaisir à apprendre des tours. La sociabilisation est importante pour limiter les risques de morsure. Il apprécie la compagnie et côtoie avec plaisir des congénères mais aussi des chiens ou des chats.

 Des soins vétérinaires nécessaires

L’activité sexuelle du furet est saisonnière. Lors des chaleurs, le mâle marque son territoire par l’émission d’urine à l’odeur caractéristique. La femelle voit sa vulve gonfler. Si elle n’est pas saillie, elle reste en chaleur et les hormones détruisent sa moelle osseuse. On appelle cette maladie mortelle l’aplasie médullaire. Il est donc impératif de stériliser la femelle et fortement recommandé de stériliser le mâle. Actuellement, les vétérinaires proposent l’implant de contraceptifs hormonaux qui sont préférés à la chirurgie.

Comme les autres animaux de compagnie, le furet peut être porteur de zoonose (maladies transmissibles à l’homme). Il doit être vermifugé et traité contre les parasites. Il est également recommandé de le vacciner.

Comme le chat et le chien, le furet prend sa place dans les foyers français. À l’instar d’autres animaux de compagnie, son identification par puce électronique est devenue obligatoire et s’il voyage, le passeport européen est également nécessaire.

Dr Céline Lacourt