Mes Z'infos Zoom sur

Il faut sauver le rhinocéros blanc !

le rhinocéros blanc

La sonnette d’alarme est tirée depuis longtemps et les efforts des associations retardent l’échéance mais cet animal unique est menacé d’extinction.

Le rhinocéros blanc fait partie des rhinocerotidae. Contrairement à ce que son nom laisse penser, notre animal est gris. Son nom vient d’une erreur de compréhension par les colons britanniques du terme widjie, donné par les Néerlandais et qui signifie large, en référence à la lèvre droite du rhino blanc différente de celle en bec de son cousin le rhinocéros noir.

Ses oreilles sont également plus grandes et pointues. Son museau est large et raccourci, avec une bosse sur le cou.

Sa corne antérieure est la plus longue de tous les rhinocéros et atteint en moyenne 90 cm. La deuxième est plus courte.

Le rhino blanc peut mesurer jusqu’à 4 m de long, sans compter sa queue et peser jusqu’à 3000kg. Il mesure en moyenne 1.80m au garrot.

D’une musculature impressionnante, il peut charger à 50 km/h et se montrer très agile.

Un herbivore tranquille

Le rhinocéros blanc se nourrit d’herbe, s’aidant de sa corne pour déblayer le terrain. Il possède un odorat très développé mais porterait bien des lunettes tant sa vue est hésitante à 20 m !

Sa durée de vie est d’environ une cinquantaine d’années. Les femelles s’accouplent dès l’âge de 5 ans et peuvent avoir un petit tous les 5/6 ans. Les mâles, eux, doivent prouver leur valeur contre les anciens et s’accouplent en général plus tardivement, vers 10 ans.

La gestation dure 16 mois et le bébé rhinocéros pèse une petite quarantaine de kilos à la naissance. Il tète sa mère pendant environ 1 an bien qu’il commence à brouter vers l’âge de 2 mois.

Les jeunes se font chasser des mères lorsqu’elles attendent un nouveau petit et ils vivent en groupes. Par la suite, on croise des mâles adultes plutôt solitaires, ou des femelles accompagnées de leurs petits.

Ils dorment en général pendant la journée et s’activent au coucher du soleil.

Un animal menacé

On distingue deux sous-espèces chez le rhinocéros blanc, toutes deux vivant dans la savane africaine.

Le rhino blanc du sud-est encore présent dans de nombreuses réserves, bien que le nombre d’individus diminue dangereusement. On en compterait environ 15000 à l’état naturel, et 740 en captivité, où ils se reproduisent.

Le rhino blanc du nord est proche de l’extinction. On en dénombre hélas plus que 3, Sudan, sa femelle Nijain et leur fille Fatu, qui vivent dans une réserve kenyane. Une campagne sur internet essaie de sensibiliser les pays sur le danger de disparition de cette sous-espèce, danger qui s’étend d’ailleurs aux deux…

Le rhinocéros blanc est moins agressif que le noir. Il se laisse plus facilement approcher ce qui en fait un gibier plus facile pour les chasseurs et ceci explique sa diminution.

C’est une fois encore le commerce de l’ivoire et la convoitise de l’homme pour leur corne qui causent la perte d’une espèce de plus sur notre planète. Et les mots

manquent pour évoquer ce massacre en mars 2017, dans un parc zoologique, aux portes de Paris, d’un jeune rhinocéros blanc, tué par balles et dépouillé de sa corne…

Dr Céline Lacourt

Enregistrer